Hong Kong: un homme allume un feu dans le métro, 17 blessés

Au moins 17 personnes ont été blessées lors... (Photo Apple Daily/via REUTERS)

Agrandir

Au moins 17 personnes ont été blessées lors de l'incident.

Photo Apple Daily/via REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
HONG KONG

Dix-sept personnes ont été blessées vendredi dans un incendie provoqué dans le métro de Hong Kong, ont annoncé les autorités qui ont arrêté un homme pour «acte pyromane» et excluent toute motivation «terroriste».

Les flammes se sont propagées dans le wagon... (Photo @GastronomicNerd/via Reuters) - image 1.0

Agrandir

Les flammes se sont propagées dans le wagon de métro.

Photo @GastronomicNerd/via Reuters

Les vidéos de l'incident circulant sur les réseaux sociaux montrent des passagers déboussolés sur le quai de la station Tsim Sha Tsui, tandis qu'une partie du train est la proie des flammes. Un homme est étendu sur le sol, et des passagers tentent d'éteindre les flammes qui dévorent ses vêtements.

Une porte-parole du gouvernement local a indiqué que 17 personnes avaient été blessées, dont deux étaient dans un état critique.

«D'après les premiers éléments de l'enquête et les déclarations des blessés, nous pensons qu'un homme a mis le feu à des combustibles», a expliqué à la presse le chef-adjoint des pompiers de Hong Kong, Yau Chi-on. Selon lui, certaines victimes ont été gravement brûlées et ont inhalé des fumées toxiques.

Kwok Pak-chung, l'un des chefs de la police locale, a déclaré que «les informations dont nous disposons dans l'immédiat ne permettent pas de conclure à un acte terroriste ou à une attaque contre les transports publics».

«Nous avons arrêté cette personne pour pyromanie», a-t-il poursuivi, ajoutant que le suspect a agi pour des «raisons personnelles». «Un de mes collègues a emmené l'un des blessés à l'hôpital, et il lui a dit qu'il était impliqué dans l'incendie et qu'il avait lui-même mis le feu».

Une source au sein des forces de police qui a requis l'anonymat a précisé au journal South China Morning Post que l'homme a dit «brûlez jusqu'à la mort», avant d'allumer un cocktail Molotov.

«Un homme était littéralement en feu», a raconté un témoin, Ray Chau, au quotidien. «Nous ne pouvions rien faire d'autre que de respirer la fumée».

La police a bloqué l'entrée de la station de métro où des dizaines de curieux étaient rassemblés, certains prenant des photos avec leurs téléphones portables, a rapporté un journaliste de l'AFP présent sur place.

Le chef du gouvernement hongkongais Leung Chun-ying a fait part de son soutien aux victimes et il a appelé au lancement d'une enquête exhaustive.

Les incidents de ce genre sont rares dans les transports de Hong Kong, considérés comme très sûrs.

En 2004, 14 personnes avaient été blessées lorsqu'un homme avait provoqué un incendie à la station de métro Admiralty lors de l'heure de pointe matinale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer