Un puissant typhon frappe le nord-est du Japon

Des vagues déclenchées par le typhon Lionrock frappent... (REUTERS)

Agrandir

Des vagues déclenchées par le typhon Lionrock frappent les côtes d'Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, le 30 août 2016.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Un puissant typhon a frappé mardi le nord-est du Japon où de hautes vagues et des pluies diluviennes ont provoqué des inondations dans cette région sinistrée par le gigantesque tsunami de mars 2011.

Lionrock, le 10e typhon de la saison en Asie, a accosté près de la ville d'Ofunato peu avant 18h00 locales (5h00 à Montréal) après avoir longé la côte pacifique de l'archipel en direction du nord, a précisé l'agence de météorologique japonaise.

Il se déplaçait à la vitesse de 50 km/h et était accompagné de vents soufflant en rafales jusqu'à 162km/h, selon l'agence.

Lionrock est le premier typhon à frapper directement cette région en provenance du Pacifique depuis que l'agence météorologique a commencé à suivre très précisément les parcours des typhons, en 1951.

Le Japon subit plusieurs typhons par an, mais généralement ils se dirigent vers les îles méridionales ou, lorsqu'ils prennent la direction nord, ils accostent d'abord dans la partie sud ou sud-ouest de l'île principale de Honshu.

Mais Lionrock a défié tous les pronostics. Né le 19 août dans le Pacifique, il s'est dirigé vers le sud, puis a soudainement fait demi-tour pour revenir vers Honshu, qu'il a contournée en partie, remontant jusque dans le nord de cette île principale.

Les autorités ont mis en garde contre le risque de glissements de terrain et la montée des eaux dus à des précipitations allant jusqu'à huit centimètres par heure. L'arrivée de la tempête sur les terres s'est produite à marée haute et a provoqué des inondations sur la côte.

Les télévisions montraient des habitants marchant péniblement dans l'eau qui leur montait au-dessus des genoux dans la ville de Miyako, où il a été conseillé à 600 personnes d'évacuer. Les écoles étaient fermées dans toute la région, ont rapporté les télévisions.

Sur le site de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi, dévastée en 2011, on s'efforçait de préserver des vents violents les grues de construction et autres équipements, a indiqué la compagnie qui en a la charge, Tokyo Electric Power Co. Certains travaux de démantèlement ont été suspendus.

Des trains à grande vitesse Shinkansen en direction du nord ont été annulés et d'autres retardés, ont indiqué les compagnies de chemin de fer.

Quelque 120 vols intérieurs ont été annulés, a rapporté la chaîne publique NHK.

Le géant de l'automobile Toyota a annoncé la suspension jusqu'à mercredi de la production dans deux usines de la région, celles des préfectures de Miyagi et Iwate.

Un autre typhon, Mindulle, avait touché terre la semaine passée non loin de Tokyo avant de remonter plus au nord. Il avait tué une personne et blessé une soixantaine d'autres.

Entre 20 et 30 typhons balaient chaque année l'Asie, la moitié environ affectant le Japon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer