Tirs de sommation sur la frontière intercoréenne contre des soldats nord-coréens

L'incident est survenu samedi matin à Cheorwon, au... (Lim Byung-shik/Yonhap, archives AP)

Agrandir

L'incident est survenu samedi matin à Cheorwon, au nord-est de Séoul.

Lim Byung-shik/Yonhap, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

Des soldats sud-coréens ont effectué des tirs de sommation contre des soldats nord-coréens qui avaient pénétré à l'intérieur de la zone démilitarisée (DMZ) marquant la frontière entre les deux Corées, a annoncé dimanche le ministère sud-coréen de la Défense.

L'incident est survenu samedi matin à Cheorwon, au nord-est de Séoul, lorsque 10 militaires nord-coréens ont franchi la ligne de démarcation séparant les deux pays depuis la fin de la guerre de Corée en 1953.

Les soldats nord-coréens n'ont pas répliqué, selon le ministère.

Si des échanges de tirs à la frontière maritime entre les deux États se produisent de temps à autre, les heurts à la frontière terrestre, hautement militarisée, sont plus rares.

En dépit de son nom, la DMZ est probablement la frontière la plus militarisée au monde. Il s'agit d'une bande de terre de 4 km de large et de 248 km de long, parsemée de barrières électrifiées, de champs de mines et de murs antichars. La ligne de démarcation militaire qui marque la frontière entre les deux États rivaux la traverse en son centre.

Les deux États n'ont pas signé d'armistice à la fin de la guerre et sont toujours techniquement en guerre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer