Chine: un séisme de magnitude 6,4 frappe le Xinjiang

Les autorités régionales acheminaient un millier de tentes... (PHOTO AFP)

Agrandir

Les autorités régionales acheminaient un millier de tentes et des matériels de secours vers les lieux, selon le ministère des Affaires civiles.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PÉKIN

Un tremblement de terre d'une magnitude de 6,4 a frappé vendredi la région du Xinjiang dans l'ouest de la Chine, a rapporté l'Institut américain de géophysique (USGS), faisant trois morts selon un bilan officiel.

Le séisme s'est produit à 9 h 07 (21 h 07 GMT) à 164 kilomètres au nord-ouest de la ville de Hotan et à 131 km au sud-est de Shache - localité connue dans la langue ouïghoure sous le nom de Yarkand -, et à une profondeur de 20 km, a précisé l'USGS.

L'institut américain avait dans un premier temps annoncé une secousse de magnitude 6,1 avant de réviser en hausse son estimation. Les autorités chinoises ont quant à elles fait état d'un séisme de magnitude 6,5.

La secousse est survenue dans une zone relativement peu peuplée, à la lisière du désert du Taklamakan.

Pour autant, trois personnes ont été tuées dans le district de Pishan, dans lequel se situe l'épicentre, a annoncé vendredi soir le ministère des Affaires civiles, révisant à la baisse un bilan précédent de six morts.

Par ailleurs, 43 personnes ont été blessées, a précisé l'agence officielle Chine nouvelle citant des responsables chinois. L'aéroport voisin de Hotan a été fermé à la suite du séisme.

L'armée chinoise a déployé sur place un drone télécommandé pour inspecter la zone du sinistre, une première dans ce type de circonstances, a également rapporté Chine nouvelle.

Les autorités régionales acheminaient un millier de tentes et des matériels de secours vers les lieux, selon le ministère des Affaires civiles.

Le district de Pishan, peu densément peuplé, compte 258 000 habitants, dont une grande majorité de Ouïghours, des musulmans turcophones.

Li Hua, un ouvrier travaillant dans une ferme d'État à Pishan, a déclaré à Chine nouvelle avoir fortement ressenti le tremblement de terre depuis son domicile, au 3e étage d'un bâtiment.

La secousse a duré une longue minute et lui «a fait durablement tourner la tête». Les autorités ont fait état d'une série de répliques de magnitude supérieure à 4.

La Chine est régulièrement frappée par des tremblements de terre, en particulier dans les provinces du Yunnan et du Sichuan, régions montagneuses du sud-ouest du pays.

En octobre dernier, un séisme de magnitude 6 (selon l'USGS) survenu au Yunnan, dans une zone frontalière avec le Laos et la Birmanie, avait fait des centaines de blessés.

Le Yunnan avait par ailleurs été endeuillé en août 2014 par un séisme de magnitude 6,1 dans lequel environ 600 personnes avaient trouvé la mort.

De son côté, le Sichuan, l'une des provinces les plus peuplées de Chine, a connu en mai 2008 un tremblement de terre dévastateur de magnitude 7,9, qui avait fait plus de 80 000 morts et disparus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer