Le «défi du nombril» enflamme le web chinois

Le sujet du «défi du nombril» a suscité... (PHOTO TIRÉE DE WEIBO)

Agrandir

Le sujet du «défi du nombril» a suscité pas moins de 320 millions de consultations et plus de 372 000 commentaires et égo-portraits sur Sina Weibo, le premier service de microblogues du pays.

PHOTO TIRÉE DE WEIBO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PÉKIN

Des milliers de Chinois se sont affichés ces derniers jours sur les réseaux sociaux en train de se toucher l'ombilic, le bras passé derrière le dos, ce «défi du nombril» créant un buzz en voie de dépasser les frontières du pays.

Le sujet du «défi du nombril» a suscité pas moins de 320 millions de consultations et plus de 372 000 commentaires et égo-portraits sur Sina Weibo, le premier service de microblogues du pays.

La promotion de ce geste, aussi difficile qu'inutile, a été critiquée par des diététiciens, qui ont souligné que réussir le «défi du nombril» ne permettait de tirer aucune conclusion sur le plan de la santé.

Des médecins ont mis en garde sur un éventuel risque de luxation de l'épaule. D'autres experts ont vu dans ce geste une apologie de la maigreur excessive, une stigmatisation des obèses, ou une «perversion» des canons esthétiques chinois.

En Chine, le surpoids ou l'obésité touchent plus d'un tiers de la population âgée de 20 à 69 ans.

Parmi cette classe d'âge, ce sont les plus jeunes qui se dépensent le moins, les aînés ayant été habitués aux exercices physiques collectifs et obligatoires instaurés sous le maoïsme.

Le défi du nombril rappelle le «Ice Bucket Challenge», ce «défi du seau d'eau glacée» à but caritatif devenu quasi planétaire. Il a dépassé les frontières chinoises pour faire florès sur Twitter, avec le mot-clic en anglais #BellyButtonChallenge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer