Paul Allen aurait localisé l'épave du plus puissant cuirassé de l'Histoire

Sur les photos diffusées par Allen, on distingue... (PHOTO PAUL ALLEN, AP)

Agrandir

Sur les photos diffusées par Allen, on distingue notamment une ancre de tribord.

PHOTO PAUL ALLEN, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joel GUINTO
Agence France-Presse
MANILLE

Paul Allen, richissime cofondateur de Microsoft dont le yacht d'exploration sillonne les mers du globe, affirme avoir découvert l'épave du plus puissant cuirassé de l'Histoire, un navire japonais coulé en 1944 par la US Navy au large des Philippines.

Le milliardaire a posté mardi sur son compte Twitter et son site internet officiels des photos et une vidéo du Musashi, dont une image de sa proue portant le chrysanthème du sceau impérial nippon.

«Le cuirassé Musashi coulé en 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale est localisé», a certifié Paul Allen, retwitté 19 000 fois.



Le bâtiment reposait par un kilomètre de fond en mer de Sibuyan, au coeur de l'archipel philippin, théâtre de l'une des grandes batailles navales de la guerre du Pacifique en 1944.

Il a été repéré lundi par un robot embarqué sur l'Octopus, le yacht du milliardaire consacré à l'exploration et à la recherche scientifique, selon son site internet.

«Que l'équipage du Musashi repose en paix, 1023 vies ont été perdues» dans le bombardement du navire par les appareils américains le 24 octobre 1944, a rappelé Paul Allen sur Twitter.

«Je suis honoré d'avoir contribué à trouver ce navire important dans l'Histoire navale et d'honorer la mémoire des hommes au courage extraordinaire qui ont servi à bord», s'est-il félicité.

Cette découverte, si elle était confirmée, mettrait un terme à huit ans de recherches en mer de Sibuyan.

Endommagé lors d'un torpillage en mars 1944, le Musashi était notamment équipé de neuf canons de 460 mm, la plus grosse puissance de feu jamais embarquée sur un navire de guerre pour un canon conventionnel.

Son navire-jumeau, le légendaire Yamato, fut coulé en 1945 lors d'une mission-suicide contre la US Navy au large d'Okinawa.

Quelque 400 avions américains déversèrent un déluge de feu sur le monstre de 65 000 tonnes. Seuls survécurent 267 marins japonais sur 3333.

Une découverte «dramatique»

Le Musashi (263 mètres) a été le dernier navire de guerre construit pour l'armée impériale japonaise par les chantiers navals de Mistusbishi Heavy à Nagasaki, entre le 29 mars 1938 et le 5 août 1942.

Il avait la réputation d'être insubmersible.

Sur les photos diffusées par Allen, on distingue notamment une catapulte pour avions (le Musashi en possédait une demi-douzaine), une tourelle à canon, et une ancre de tribord.

Le directeur du Musée d'histoire maritime de Hiroshima, Kazushige Todaka, a indiqué à l'AFP que la photo publiée par Paul Allen sur Twitter «présentait effectivement des caractéristiques propres au Musashi», au nombre desquels la place réservée au chrysanthème sur les trois plus gros navires construits par le Japon pendant la guerre.

Outre le Yamato dont l'épave a été localisée et explorée, le Musashi et le Shinano sont toujours officiellement portés disparus.

«Compte tenu du lieu et de la profondeur où il a été trouvé, il ne fait à peu près aucun doute que c'est bien lui», a-t-il ajouté, espérant que «par la suite, avec de nouvelles photos, les circonstances de son naufrage s'éclairciront».

Cette découverte revêt selon lui «un sens dramatique», car «70 ans exactement après, ce sera l'occasion pour beaucoup de gens de repenser à ce qu'il s'est passé lors de cette guerre».

D'après des archives historiques de la marine citées par la presse nippone, le Musashi aurait coulé à 13 degrés 7 minutes nord et 122 degrés 32 minutes Est.

Pour le sous-secrétaire d'État philippin aux Communications, Manolo Quezon, la découverte du Musashi a de fait une portée historique majeure. «C'est comme trouver le Titanic», a-t-il dit.

Né à Seattle, Paul Allen, 62 ans, a fondé la compagnie informatique Microsoft avec Bill Gates en 1975.

Il figure à la 51e place du classement des personnes les plus riches du monde avec une fortune estimée à 17,5 milliards de dollars américains, selon le magazine Forbes.

Il a investi une partie de son patrimoine dans des oeuvres de charité ou les sciences médicales, ainsi que l'aventure spatiale avec le développement de SpaceShipOne, le premier vaisseau privé avec pilote à avoir atteint la frontière de l'espace en 2004.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer