AirAsia: les boîtes noires auraient été détectées

Les signaux sont situés à environ 3,5 km... (Photo Prasetyo Utomo, Reuters)

Agrandir

Les signaux sont situés à environ 3,5 km de l'endroit où la queue de l'appareil a été découverte.

Photo Prasetyo Utomo, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Achmad Ibrahim
Associated Press
PANGKALAN BUN, Indonésie

Les autorités ont bon espoir de récupérer les boîtes noires de l'appareil d'AirAsia qui s'est abîmé dans la mer de Java, il y a deux semaines.

Si les hommes-grenouilles de la marine indonésienne n'ont pas encore retrouvé les boîtes noires, les équipes de radar ont détecté d'intenses signaux provenant des enregistreurs des données de vol.

Trois navires indonésiens ont reçu des signaux, a indiqué Indroyono Soesilo, le ministre des Affaires maritimes. Ces signaux sont situés à environ 3,5 km de l'endroit où la queue de l'appareil a été découverte.

Deux impulsions sonores ont été détectées, avaient indiqué les autorités, plus tôt.

Tonny Budiono, qui coordonne les recherches, a déclaré, par communiqué, que les signaux étaient particulièrement intenses dans un secteur. Les boîtes noires seraient situées sous les débris de l'appareil. Si les hommes-grenouilles ne peuvent pas les libérer, tous les débris seront soulevés.

D'autres officiels se montraient plus prudents. Henry Bambang Soelistyo, le chef indonésien des équipes de recherche et de sauvetage a affirmé qu'il n'avait reçu aucune confirmation de la découverte des boîtes noires. Il a reconnu que des signaux pouvant provenir des boîtes noires avaient été détectés.

L'appareil d'AirAsia a plongé dans la mer de Java, tuant les 162 personnes se trouvant à son bord, le 28 décembre. Les boîtes noires pourraient grandement aider à comprendre les causes de la tragédie.

La Commission pour la sécurité dans les transports a empêché le déploiement d'un appareil téléguidé qui aurait exploré le secteur où les signaux ont été détectés. Elle craignait d'endommager les boîtes noires, a dit Muhammad Ilyas, de l'agence indonésienne des technologies.

Les sonars ont aussi repéré un grand objet dans le même secteur. Les autorités espéraient avoir retrouvé la partie principale de l'Airbus A320 mais M. Solelistyo a annoncé que les plongeurs avaient confirmé qu'il s'agissait plutôt d'une aile et des débris du moteur.

Une mer démontée et des puissants courants ont nui aux efforts de récupération.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer