You'll never walk alone: de la pelouse de Liverpool aux manifs de Hong Kong

You'll never walk alone, hymne du mythique club... (PHOTO PAUL ELLIS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

You'll never walk alone, hymne du mythique club de soccer de Liverpool, fait fureur dans les campements occupés par les protestataires à Hong Kong.

PHOTO PAUL ELLIS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
HONG KONG

L'hymne du club de soccer de Liverpool est devenu le dernier sujet de contentieux entre les manifestants prodémocratie de Hong Kong et les défenseurs de sa police.

You'll never walk alone (Tu ne marcheras jamais seul) fait fureur dans les campements occupés par les protestataires depuis le 28 septembre dans trois quartiers de l'ancienne colonie britannique.

Cet engouement date du moment où un député progouvernement s'est servi de la chanson pour défendre les actions de la police, laquelle s'est heurtée violemment à plusieurs reprises aux protestataires.

Tam Yiu-chun, un défenseur de Pékin de premier plan, avait jugé jeudi, lors d'une séance parlementaire consacrée à la gestion par les forces de l'ordre du mouvement, que les policiers devraient se sentir encouragés par la chanson.

Fureur des fans locaux de Liverpool, qui ont fait valoir que celle-ci symbolisait de longue date le combat du club pour la justice à la suite de la tragédie de Hillsborough, dans laquelle 96 partisans avaient trouvé la mort en 1989.

La police britannique avait accusé les fans d'avoir causé le désastre. Une longue bataille pour l'honneur du club avait débouché en 2012 sur un rapport officiel accablant pour les forces de l'ordre, concluant à des dissimulations.

Plus de 1000 partisans de Liverpool se sont offert une pétition dans le journal prodémocratie Apple Daily samedi pour condamner cette utilisation de la chanson. Depuis, elle est très populaire dans les sit-ins.

«Les paroles de cette chanson nous rappellent que l'abus de pouvoir par la police peut être terrible, à Hillsborough comme chez nous», dit à l'AFP Anthony Shiu, 19 ans, manifestant et partisan de Liverpool.

La police avance qu'elle a fait preuve de retenue face aux manifestants qui perturbent depuis plus de trois semaines l'activité à Hong Kong.

Elle dit aussi qu'elle a dû réagir pour se défendre face à des têtes brûlées qui ont fait leur apparition lors de manifestations jusqu'ici largement pacifiques.

Ce n'est pas la première fois que les protestataires s'approprient des chansons.

Une version cantonaise du titre «À la volonté du peuple» emprunté à la comédie musicale les Misérables fait fureur. Idem pour une ballade du groupe hongkongais Beyond, Hoi Fut Tin Hung (Sous le vaste ciel) dont le refrain remporte un succès certain parmi les manifestants: «Toujours libre et indépendant, je chante haut ma propre chanson».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer