L'Inde dénonce des violations «provocatrices» du cessez-le-feu au Cachemire

Ces violations du cessez-le-feu sont «graves et provocatrices»,... (PHOTO RAVEENDRAN, AFP)

Agrandir

Ces violations du cessez-le-feu sont «graves et provocatrices», a déclaré Arun Jaitley, ministre indien de la Défense et des Finances, devant des journalistes à New Delhi.

PHOTO RAVEENDRAN, AFP

Agence France-Presse
NEW DELHI

L'Inde a dénoncé samedi les violations «graves et provocatrices» du cessez-le-feu le long de la frontière avec le Pakistan au Cachemire, qui bloquent le rapprochement entre les deux puissances nucléaires.

Un soldat indien a été tué samedi et un autre blessé dans une fusillade avec de présumés rebelles à Kalaroos, au nord-ouest de Srinagar, capitale de l'État indien de Jammu-et-Cachemire, a-t-on appris de source policière.

Plus tôt cette semaine, d'autres accrochages ont provoqué la mort de trois soldats indiens et cinq activistes dans la région, alors que militaires indiens et pakistanais ont échangé des coups de feu ces dernières semaines le long de la ligne de contrôle militarisée au Cachemire et de la frontière entre les deux États, plus au sud.

Ces violations du cessez-le-feu sont «graves et provocatrices», a déclaré Arun Jaitley, ministre indien de la Défense et des Finances, devant des journalistes à New Delhi.

«Ces incidents créent un climat défavorable à la relation entre nos deux pays», a-t-il ajouté, alors que les deux gouvernements se renvoient la responsabilité des évènements.

L'Inde avait déjà annulé des pourparlers de haut niveau avec le Pakistan à Islamabad, en réaction à la rencontre de responsables pakistanais avec des dirigeants indépendantistes cachemiris à New Delhi.

Le premier ministre indien, Narendra Modi, avait accusé vendredi le Pakistan de tourner en «spectacle» les efforts indiens pour réchauffer les relations entre les deux pays, tandis qu'Islamabad a qualifié cette annulation des pourparlers de «revers» pour le rapprochement avec le nouveau gouvernement de droite de New Delhi.

Le Cachemire est divisé entre les deux États qui se sont affrontés deux fois pour le contrôle de la région, en 1947 et en 1971, avant l'instauration d'un cessez-le-feu et d'une ligne de contrôle en 1972.

Depuis 1989, les combats entre l'armée indienne et une dizaine de groupes indépendantistes ou propakistanais ont fait des dizaines de milliers de morts, la plupart civils.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer