Le pape se rendra au Sri Lanka et aux Philippines en janvier

Le pape François estime important d'aller en 2015 en... (PHOTO ALESSANDRO BIANCHI, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le pape François estime important d'aller en 2015 en Asie, où les catholiques ne sont qu'une petite minorité de 3,2%, mais avec des Églises vivantes et parfois en pleine croissance.

PHOTO ALESSANDRO BIANCHI, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
CITÉ DU VATICAN

Le pape se rendra au Sri Lanka du 12 au 15 janvier prochain, puis aux Philippines, premier pays catholique d'Asie, du 15 au 19, a annoncé mardi le Vatican dans un communiqué, confirmant une information jusqu'à présent non-officielle.

Le programme du voyage sera communiqué prochainement, a précisé le Saint-Siège.

Il s'agira du deuxième voyage en Asie du pape en moins de six mois puisque François a prévu de se rendre en Corée du Sud du 14 au 18 août.

Alors qu'il ne prévoit pas de se rendre sur son continent d'origine, l'Amérique latine, avant 2016, Jorge Mario Bergoglio estime plus important d'aller en 2015 en Asie, où les catholiques ne sont qu'une petite minorité de 3,2%, mais avec des Églises vivantes et parfois en pleine croissance.

Le grand objectif du Saint-Siège en Asie est une expansion de la foi catholique en Chine communiste, où de petites communautés chrétiennes se développent au milieu de mille difficultés. Le Saint-Siège a déjà obtenu une certaine ouverture du Vietnam communiste où l'Église catholique, minoritaire, est très active.

Au Sri Lanka, où vit une communauté catholique de 1,5 million de fidèles (soit 7% de la population environ), le voyage du pape François prend place dans une période difficile pour l'Église catholique locale.

Au cours de son déplacement, le pontife entend ainsi surtout encourager l'Église à favoriser la réconciliation entre Cinghalais et Tamouls, qui se sont affrontés lors d'une longue guerre civile entre 1983 et 2009. La communauté catholique du Sri Lanka réunit des fidèles de ces deux groupes ethniques mais son unité est menacée par de profonds antagonismes et des années de conflit.

A priori, le déplacement aux Philippines présente moins de difficultés politiques. Avec près de 90 millions de catholiques (soit près de 83% de la population), cet archipel du Sud-Est asiatique compte plus de la moitié du nombre de fidèles du continent.

Aux Philippines, le pape François pourrait notamment visiter des zones ravagées en 2013 par le typhon Haiyan et par un tremblement de terre qui a frappé l'archipel des Visayas.

Jean Paul II (1978-2005) se rendit aux Philippines une première fois en février 1981, puis de nouveau en janvier 1995, durant lequel le pape polonais participa aux plus grandes Journées mondiales de la jeunesse depuis leur création: 5 millions de personnes étaient ainsi présentes à Manille.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer