Vol MH370: malgré les efforts accrus, les recherches ont été vaines

En dépit de ce que le gouvernement australien a qualifié d'«efforts intenses»,... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars dans la nuit du 7 au 8 mars avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Rob Griffith, Gillian Wong
Associated Press
Perth

En dépit de ce que le gouvernement australien a qualifié d'«efforts intenses», les opérations de recherches des débris de l'avion de la Malaysia Airlines, disparu il y a plus de trois semaines dans le sud de l'océan Indien, se sont avérées vaines, dimanche.

Des dizaines de proches de passagers qui se trouvaient à bord du Boeing 777 ont exigé des «preuves, la vérité et la dignité» de la part des autorités malaisiennes, et n'ont pas caché leur frustration dans un hôtel près de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.

Le groupe a manifesté quelques heures après être arrivés de Pékin, brandissant des pancartes où l'on pouvait lire: «Remettez-nous l'assassin. Dites-nous la vérité. Redonnez-nous nos êtres aimés.» Ils ont aussi réclamé une rencontre avec le premier ministre de la Malaisie, Najib Razak.

Les deux tiers des passagers du vol MH370 étaient d'origine chinoise. Parti de Kuala Lumpur, l'avion se dirigeait vers Pékin lorsqu'il s'est volatilisé, le 8 mars, avec 239 personnes à bord.

Neuf avions et huit vaisseaux ont pris part aux recherches au large de la côte ouest de l'Australie, dimanche. Ils n'ont trouvé que des objets liés à la pêche et des déchets n'ayant aucun lien avec l'appareil.

Au moins quatre objets oranges faisant plus de deux mètres de long avaient été aperçus par un pilote de l'équipe australienne plus tôt en journée.

«Je dois souligner que nous ne pouvons confirmer l'origine de ces objets», a souligné le capitaine d'aviation Russell Adams.

Le commodore des forces navales australiennes Peter Leavy a confirmé aux reporters qu'aucun débris associé au vol MH370 n'avait été découvert jusqu'à présent par les avions et navires déployés dans la nouvelle zone de recherches.

Le premier ministre de l'Australie, Tony Abbott, a insisté sur le fait que les «efforts intenses de recherche» avaient donné des résultats positifs puisque plusieurs objets avaient été retirés de l'océan dans la zone concernée, alors que les équipes avaient passé une semaine à explorer une autre région où des avions avaient repéré des objets que les bateaux n'ont malheureusement pas pu récupérer.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer