L'effondrement d'un immeuble en Inde fait au moins 13 morts

Une cinquantaine d'ouvriers travaillaient sur le site quand... (Photo AP)

Agrandir

Une cinquantaine d'ouvriers travaillaient sur le site quand le bâtiment, prévu pour être un immeuble d'habitation, s'est effondré en milieu d'après-midi à Canocone, un village du bord de mer au sud de Panaji.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
PANJIM

Treize ouvriers ont été tués lorsqu'un immeuble en construction s'est effondré «comme un château de cartes» dans un village indien de l'État touristique de Goa et plusieurs étaient bloqués dans les décombres, ont annoncé samedi les autorités.

«Nous avons retrouvé 13 corps. Mais nous pensons que le nombre de morts va augmenter», a dit à l'AFP Manohar Parrikar, un haut responsable de l'État de Goa.

Une cinquantaine d'ouvriers travaillaient sur le site quand le bâtiment, prévu pour être un immeuble d'habitation, s'est effondré en milieu d'après-midi à Canocone, un village du bord de mer au sud de Panaji. Il s'est effondré «comme un château de cartes», ont rapporté des témoins.

Les sauveteurs utilisaient des grues, de bulldozers et des pelles pour essayer de retrouver des survivants tandis que d'autres dégageaient les décombres à mains nues devant plusieurs centaines de badauds.

Manohar Parrikar a précisé que des renforts de l'armée étaient attendus. «La priorité est de sauver les personnes bloquées dans les décombres», a-t-il dit à l'agence de presse indienne PTI.

«Nous allons immédiatement arrêter le constructeur et les responsables municipaux qui ont approuvé la construction à cet endroit», a-t-il ajouté en soulignant qu'il «suivait personnellement la situation». Il a précisé que la police avait déjà engagé une procédure contre les personnes impliquées dans la construction de l'immeuble.

Selon de premières informations, le bâtiment en construction était haut de cinq étages.

En septembre dernier, un immeuble délabré de cinq étages s'était effondré à Bombay, la capitale commerciale de l'Inde, tuant 60 personnes. Cet immeuble avait été recensé par les autorités municipales comme nécessitant des «réparations urgentes», selon les médias locaux.

En avril dernier, un autre immeuble s'est effondré à Bombay faisant 74 morts. En 2010, 69 personnes avaient été tuées et plus de 80 blessées dans l'effondrement d'un immeuble dans la capitale, Delhi.

Ces accidents meurtriers ont mis en lumière la mauvaise qualité des constructions en Inde et les violations des normes de sécurité alors que le pays, frappée par une corruption endémique, connait une grave crise du logement.

Les immeubles qui s'effondrent sont devenus un problème national. Selon des statistiques recueillies par le quotidien britannique The Guardian, 2651 personnes ont été tuées en Inde en 2012 en raison de l'effondrement de 2737 constructions, dont des maisons et des ponts.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer