Le doyen de l'humanité est décédé à l'âge de 116 ans

Jiroemon Kimura le jnour de son anniversaire en... (Photo: AFP)

Agrandir

Jiroemon Kimura le jnour de son anniversaire en 2011.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Tokyo

Le doyen de l'humanité, le Japonais Jiroemon Kimura qui avait fêté mi-avril ses 116 ans, s'est éteint mardi de vieillesse, ont rapporté mercredi matin les médias japonais.

M. Kimura avait alors reçu les honneurs de sa municipalité de résidence, Kyotango (ouest du Japon), une inscription au Guinness des Records et les félicitations du Premier ministre nippon, Shinzo Abe.

«Vous nous avez donné de la fierté au peuple du Japon», lui avait déclaré le chef du gouvernement.

M. Kimura était la plus vieille personne du monde, hommes et femmes confondus.

Né le 19 avril 1897, feu le doyen avait travaillé une quarantaine d'années à la poste japonaise et, après son départ à la retraite, il s'était consacré à l'agriculture jusqu'à l'âge de 90 ans.

M. Kimura avait sept enfants, 14 petits enfants, 25 arrière-petits-enfants et 14 arrière-arrière-petits-enfants.

Non fumeur, il avait l'habitude de manger jusqu'à se remplir l'estomac aux quatre cinquièmes, pas plus, avait expliqué à l'AFP un responsable de la ville de 60 000 habitants où il résidait. Il passait la plus grande partie de son temps au lit, mais il lui fallait quand même ses trois repas quotidiens.

Il était aussi réputé pour boire de l'alcool de façon raisonnable. Sa devise était «manger léger et vivre longtemps», d'après ce responsable.

Près d'une centaine de centenaires vivent à Kyotango et la municipalité a lancé une étude sur leurs habitudes alimentaires pour comprendre des raisons de leur longévité.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer