Grands Lacs: un solvant pétrolier fuirait d'une barge coulée en 1937

On peut voir la barge sur cette image... (PHOTO TOM KOWALCZUK VIA ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

On peut voir la barge sur cette image créée à l'aide d'un sonar. Des «chasseurs d'épaves» croient que la fuite de solvant provient d'une barge pétrolière qui avait coulé lors d'une tempête.

PHOTO TOM KOWALCZUK VIA ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Seewer
Associated Press
TOLEDO, Ohio

La Garde côtière américaine a procédé lundi à des analyses de l'air au-dessus de ce qui semble être une fuite de solvant provenant d'une barge qui a coulé il y a 80 ans dans le lac Érié, près de la frontière maritime avec l'Ontario.

Les garde-côtes veulent d'abord déterminer si le site est sécuritaire avant d'y dépêcher des plongeurs pour localiser la source de la fuite - et éventuellement la colmater.

La Garde côtière espère que l'entrepreneur privé pourra y dépêcher ses plongeurs mardi.

S'il s'agit effectivement d'un solvant à base de pétrole, les plongeurs auront de la difficulté à localiser la fuite et à la colmater, car cette substance est incolore et s'évapore rapidement à la surface de l'eau, a indiqué la Garde côtière.

Des «chasseurs d'épaves» croient que la fuite de solvant provient d'une barge pétrolière qui avait coulé en 1937 près de Kelleys Island, en Ohio, lors d'une tempête.

L'Argo est l'une des 87 épaves figurant depuis deux ans sur la liste fédérale américaine des plus importantes menaces environnementales aux eaux territoriales du pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer