Énergie Est: Québec attend toujours des réponses de Transcanada

«Avec l'élection de M. Trump, nous voyons une... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Avec l'élection de M. Trump, nous voyons une possibilité de rediscuter du projet», reprend M. Duboyce à propos de Keystone XL, qui avait été rejeté par l'administration Obama en novembre 2015.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Québec a posé plus de 200 questions à TransCanada au sujet du projet Énergie Est, et certaines réponses se font toujours attendre, a révélé mercredi le ministre de l'Environnement, David Heurtel.

Le gouvernement a reçu en juin une étude d'impact de l'entreprise et il doit s'en déclarer satisfait avant d'instituer l'examen du BAPE. « Il y a des questions et on n'ira pas de l'avant tant qu'il n'y a pas de réponses satisfaisantes à ces questions », a affirmé M. Heurtel mercredi.

Il a par ailleurs souligné que la suspension des audiences de l'Office national de l'énergie (ONE) donne plus de temps à Québec pour compléter son propre examen d'Énergie Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer