Un premier bébé morse voit le jour à l'Aquarium du Québec

Les femelles morses Arnaliaq et Samka à l'Aquarium... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Les femelles morses Arnaliaq et Samka à l'Aquarium de Québec, en 2016

Photo Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Le premier nouveau-né des deux morses femelles de l'Aquarium du Québec a vu le jour, samedi matin. Il s'agit seulement d'un septième bébé morse arrivé à terme en captivité depuis 1930 en Amérique du Nord, et une première naissance au Canada, selon l'institution de la ville de Québec.

Le premier nouveau-né des deux morses femelles de... (Photo fournie par CNW/SEPAQ) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par CNW/SEPAQ

Arnaliaq a mis au monde son petit tant attendu, samedi matin vers 7 h 30. Le travail avait débuté la veille à 15 h.

Il n'y aurait qu'une trentaine de morses en institution zoologique dans le monde, ce qui illustre l'intérêt de cette naissance pour les scientifiques et les amoureux des mammifères marins.

La naissance s'est déroulée « naturellement et sans assistance humaine », a indiqué l'Aquarium du Québec par communiqué, ajoutant qu'Arnaliaq était « douce et protectrice » avec son rejeton.

Personne n'approchait dans l'immédiat la femelle et son nouveau-né, encore très délicat. Les prochaines 48 heures devaient être déterminantes pour la santé du nourrisson et de la mère, indiquait samedi l'institution.

Le sexe du bébé n'est pas connu pour l'instant.

Tout au long de la mise-bas, deux guides animaliers, le vétérinaire et la conservatrice ont observé le comportement de la femelle par le système de caméra de surveillance.

Tout se passe pour le mieux, et Arnaliaq a commencé à allaiter son petit, a indiqué l'Aquarium du Québec, qui devrait donner des nouvelles sur sa page Facebook à compter de lundi.

De son côté, l'autre femelle, Samka, poursuit sa gestation dont le dénouement est attendu pour le début de juin.

Le mâle, Boris, tout comme Samka, sont âgés de dix ans. Arnaliaq est âgée de 12 ans. Les morses dans la nature peuvent vivre jusqu'à l'âge de 40 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer