L'Alberta reporte la vente de permis d'exploration dans un habitat de caribous

Selon les biologistes, la population de la harde... (Photo d'archives)

Agrandir

Selon les biologistes, la population de la harde de Redrock-Prairie Creek aurait diminué de 40 % depuis 2009, et ne compterait plus que 127 caribous.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bob Weber
La Presse Canadienne
EDMONTON

Le gouvernement de l'Alberta a finalement reporté l'importante vente aux enchères de permis d'exploration pour des ressources énergétiques dans un secteur habité par une espèce de caribous en voie de disparition.

Le porte-parole du ministère de l'Énergie, Chris Bourdeau, a indiqué vendredi que la décision avait été prise le matin même, un jour après les médias eurent révélé la nouvelle de la vente.

Le gouvernement, a-t-il expliqué, souhaite évaluer davantage les implications de cette vente de permis sur la harde de caribous de Redrock-Prairie Creek, près de Grande Cache, dans le nord-ouest de l'Alberta.

«Les Albertains sont très conscientisés aux enjeux concernant les caribous et le gouvernement l'est aussi», a expliqué M. Bourdeau.

Les enchères devaient prendre fin mercredi prochain pour les 21 000 hectares d'habitat de cette harde, que les gouvernements fédéral et provincial ont le devoir de protéger, en vertu de la loi.

La moitié au moins de cet habitat est déjà perturbée par le développement industriel, alors qu'en vertu du plan d'Ottawa pour le caribou, mis en place l'été dernier, pas plus du tiers de leur territoire ne devrait être ainsi envahi.

Selon les biologistes, la population de la harde de Redrock-Prairie Creek aurait diminué de 40 pour cent depuis 2009, et ne compterait plus que 127 caribous. Leur population diminuerait d'environ 14 pour cent à chaque année, l'un des déclins les plus rapides de toutes les hardes de la province.

«Il y a plusieurs défis dans la région et nous voulions considérer les requêtes de l'industrie qui veut acquérir plus de territoire. Nous tenterons de déterminer comment procéder avec cette vente», a assuré M. Boudreau, martelant que le gouvernement était en réflexion depuis des semaines.

Le ministère de l'Énergie de l'Alberta avait déjà divisé le territoire en parcelles individuelles qui avaient déjà été mises aux enchères.

La nouvelle a réjoui plusieurs intervenants qui avaient condamné la vente des permis d'exploration.

«Je dois me pincer pour bien m'assurer que je suis réveillée. Nous espérons qu'il s'agit de la première étape (...) jusqu'à ce qu'il y ait des lois sévères dans ces zones habitées par les caribous», a affirmé Carolyn Campbell, de l'Association albertaine pour les milieux naturels.

Le gouvernement a aussi imposé un moratoire sur la vente de permis pour une région qui abrite les hordes de caribous Little Smoky et À la Pêche. Cette zone est envahie à 95 pour cent.

Ottawa a publié son propre plan de sauvegarde du caribou l'été dernier. Il prévoit que pas plus du tiers de l'habitat du troupeau ne doit être perturbé par des activités industrielles. Le gouvernement fédéral a d'ailleurs incité l'Alberta à se prémunir de son propre plan d'ici à 2017.

La province devrait déposer ses premiers plans au printemps.

Les scientifiques considèrent que les caribous sont des espèces en danger d'extinction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer