Énergie Est: reprise des audiences du BAPE en octobre, décision en 2018

Les audiences publiques du BAPE sur le projet Énergie Est de TransCanada... (Photo archives Le Soleil)

Agrandir

Photo archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les audiences publiques du BAPE sur le projet Énergie Est de TransCanada devraient reprendre en octobre et une décision pourrait être rendue en 2018 - en pleine année électorale - par le gouvernement du Québec.

C'est ce qui a été évoqué par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), vendredi dernier, dans une lettre envoyée à la société albertaine.

Cet échéancier, mieux synchronisé avec celui du gouvernement fédéral, se trouve en annexe de la missive signée par la sous-ministre Christyne Tremblay.

La décision de TransCanada de se plier aux exigences à la loi québécoise sur l'environnement fait en sorte qu'un nouveau mandat devra être confié au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

Préalablement, le gouvernement Couillard avait réclamé une injonction afin de forcer la société à se plier à la réglementation environnementale du Québec.

L'entreprise, qui a également déposé son avis de projet auprès du ministère, présentera une analyse d'impact environnemental d'ici le 6 juin.

Si tout se déroule comme prévu, le rapport du BAPE - dont les audiences sur la portion québécoise du pipeline de 4600 kilomètres devaient reprendre lundi dernier mais ont été suspendues - serait soumis au gouvernement Couillard en février prochain.

Par la suite, le MDDELCC procéderait à une évaluation environnementale en mars 2018 avant la décision gouvernementale attendue en juin, quelques mois avant celle du gouvernement fédéral.

Énergie Est vise à acheminer quotidiennement sur une distance de 4600 kilomètres 1,1 million de barils de pétrole des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Au Québec, on prévoit 625 kilomètres de canalisation qui traverseront d'importants cours d'eau en plus de passer dans 65 municipalités, d'après l'avis de projet.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer