Le pape souhaite le succès de la COP21

Le pape François est très engagé dans la... (PHOTO GREGORIO BORGIA, AP)

Agrandir

Le pape François est très engagé dans la lutte pour la protection de l'environnement.

PHOTO GREGORIO BORGIA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
CITÉ DU VATICAN

Le pape François a exprimé mercredi le souhait de voir la COP21, la conférence des Nations unies sur le climat prévue à Paris en décembre, «parvenir au résultat désiré», en recevant les ministres de l'Environnement des pays membres de l'UE.

«La COP21 se rapproche rapidement et il y a encore un long chemin à parcourir pour parvenir à un résultat pouvant rassembler positivement les nombreuses contributions (...). Je vous encourage vivement à intensifier votre travail, ensemble avec vos collègues, pour parvenir à Paris au résultat désiré», a-t-il dit.

Le pape, très engagé dans la lutte pour la protection de l'environnement, a brièvement rappelé aux ministres européens trois principes, essentiels selon lui.

«En premier lieu, la solidarité (...). Nous savons que les personnes les plus vulnérables face aux problèmes de l'environnement sont les pauvres. Solidarité veut alors dire mettre ensemble des instruments efficaces capables de lutter en même temps contre la pauvreté et la dégradation de l'environnement», a dit le pape, évoquant notamment «le transfert de technologies».

Le deuxième principe est celui de la «justice», selon François, qui avait parlé de «dette écologique» du Nord envers le Sud dans sa récente encyclique «Laudato si».

Les riches pays du Nord sont donc invités «à honorer cette dette (...) en donnant le bon exemple, limitant de manière importante la consommation d'énergie non renouvelable, apportant des ressources aux pays plus pauvres pour soutenir des politiques et programmes de développement durable».

Le dernier principe évoqué par le pape est celui de la participation la plus large possible de tous les pays, «l'implication de toutes les parties concernées, y compris celles qui restent souvent aux marges des procès décisionnels».

«Il s'agit d'un grand défi culturel, spirituel et d'éducation. Solidarité, justice et participation par respect de notre dignité et par respect de ce qui a été créé», a conclu le pape.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer