Shell porte plainte contre une action de Greenpeace

Six activistes de l'association de défense de l'environnement... (Photo Reuters)

Agrandir

Six activistes de l'association de défense de l'environnement ont prévu de camper sur la plateforme de 38 000 tonnes, la Polar Pioneer, sur laquelle ils ont embarqué à 1200 km au nord-ouest de Hawaï en utilisant des bateaux gonflables depuis un navire de Greenpeace, l'«Esperanza».

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Le géant des hydrocarbures Shell a déposé une plainte mardi contre des manifestants de Greenpeace qui ont grimpé sur une plateforme pétrolière du Pacifique se déplaçant vers l'Arctique, pour alerter sur les dangers de l'exploitation pétrolière, a annoncé une porte-parole.

Six activistes de l'association de défense de l'environnement ont prévu de camper sur la plateforme de 38 000 tonnes, la Polar Pioneer, sur laquelle ils ont embarqué à 1200 km au nord-ouest de Hawaï en utilisant des bateaux gonflables depuis un navire de Greenpeace, l'«Esperanza».

«Ces actes sont loin d'être une manifestation pacifique», a indiqué Shell dans un communiqué, au lendemain de la confirmation par le groupe de la présence des manifestants de Greenpeace sur la plateforme.

Le groupe a déposé une plainte auprès de la cour fédérale d'Alaska, demandant une injonction «pour mettre fin à l'occupation en cours dans l'océan Pacifique et éviter ce genre d'actions à l'avenir».

Les six militants, originaires des États-Unis, d'Allemagne, de Nouvelle-Zélande, d'Australie, de Suède et d'Autriche, ont des provisions pour plusieurs jours et peuvent communiquer avec le monde extérieur, avait précisé lundi Greenpeace dans un communiqué.

Johno Smith, un Néo-zélandais, avait tweeté: «Nous sommes ici pour souligner que dans moins de 100 jours Shell sera dans (l'océan) Arctique pour y forer du pétrole».

«Cet environnement immaculé a besoin d'être protégé pour les générations futures et pour tous les êtres vivants qui vont y vivre. Au lieu de cela, Shell (prévoit) de tirer profit de la fonte glacière pour accroître ce désastre causé par l'homme», avait-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer