Place au plus grand parc du Québec

La chute Nastaspoka du nouveau parc national Tursujuq.... (PHOTO FOURNIE PAR LE MDDEFP)

Agrandir

La chute Nastaspoka du nouveau parc national Tursujuq.

PHOTO FOURNIE PAR LE MDDEFP

Partager

Le Québec a samedi matin un nouveau parc national, dont la taille est inégalée dans l'est du continent.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, a confirmé vendredi que le gouvernement du Québec allait de l'avant avec la création du parc national Tursujuq.

Le territoire qu'il protège est situé au nord de la rivière Grande-Baleine. Il s'étend de la baie d'Hudson jusqu'aux sources de la spectaculaire rivière Nastapoka. Il est accessible seulement par avion, par le village inuit d'Umiujaq.

Le parc inclut d'immenses lacs, dont le lac Guillaume-Delisle qui est relié à la baie d'Hudson par un étroit chenal appelé le «goulet» et que les Inuits nomment Tursujuq, ainsi que le lac à l'Eau claire, deuxième du Québec pour la superficie, qui abrite des phoques d'eau douce.

À 26 000 km2, le parc Tursujuq est trois fois plus vaste que celui de Yellowstone, quatre fois plus grand que l'Île-du-Prince-Édouard, 48 fois plus grand que le parc de la Mauricie.

Seuls cinq autres parcs nord-américains, tous situés dans l'Ouest du continent ou au Nunavut, sont plus étendus que le nouveau parc Tursujuq.

Jusqu'à maintenant, au Québec, la superficie des 24 parcs nationaux totalisait 11 000 km2.

«Il s'agit de la plus grande aire protégée vouée à préserver des espèces sensibles de la biodiversité du Nord et des paysages naturels d'une grande beauté sur la côte est de la baie d'Hudson, a déclaré dans un communiqué le ministre Blanchet. De plus, l'ajout de la majeure partie du bassin versant de la rivière Nastapoka au territoire du parc nous permet d'atteindre le cap des 9% d'aires protégées sur l'ensemble du territoire du Québec.»

L'annonce a été saluée par de nombreuses organisations, dont Nature-Québec, l'Initiative boréale canadienne et la Société pour la nature et les parcs (SNAP).

«Pour nous, l'annonce d'aujourd'hui est importante à l'échelle mondiale, affirme Patrick Nadeau, directeur général de la SNAP Québec. Il reste peu d'endroits où il est encore possible de protéger des territoires aussi immenses.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer