• Accueil > 
  • Environnement 
  • > Hôpital à Vaudreuil: des écologistes veulent sauver une forêt 

Hôpital à Vaudreuil: des écologistes veulent sauver une forêt

Trois groupes écologistes estiment qu'il ne faut pas... (Photo: Ivanoh Dermers, La Presse)

Agrandir

Trois groupes écologistes estiment qu'il ne faut pas permettre l'aménagement d'un hôpital régional dans une vaste forêt de Vaudreuil.

Photo: Ivanoh Dermers, La Presse

Trois groupes écologistes estiment qu'il ne faut pas permettre l'aménagement d'un hôpital régional dans une vaste forêt de Vaudreuil. Le projet nécessiterait le changement de zonage agricole actuel, ce qui va à l'encontre du projet de Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD).

La Fondation Rivières «s'explique mal comment la protection de ce vaste terrain de 640 hectares a échappé à la protection de la Communauté métropolitaine de Montréal dans son schéma d'aménagement et pourquoi il faudrait dézoner 640 hectares pour un hôpital similaire à celui de Le Gardeur qui requiert seulement 25 hectares».

L'organisme dit avoir visité le terrain en juin et avoir «constaté la présence d'un milieu exceptionnel comme il y en a très peu encore dans la grande région de Montréal: une grande forêt mature au milieu de laquelle coule une rivière», la rivière Quinchien.

«Vaudreuil-Dorion a toujours réussi à trouver des terrains pour construire de vastes centres commerciaux, elle peut certainement en trouver un pour un hôpital», a affirmé Gabrielle Blanchette, biologiste et coordonnatrice de la Fondation Rivières.

Le parc écologique de l'Archipel de Montréal et Héritage Laurentien ont fait la même analyse.

«S'il y a une solution de rechange, il faut la regarder, dit Patrick Asch, d'Héritage laurentien. À Châteauguay, ils ont renoncé à agrandir l'hôpital régional dans la forêt voisine. Un milieu de 640 hectares peut rapporter des bénéfices énormes dans son état naturel.»

«Je trouve dommage qu'on présente ce projet en plein processus de zonage régional, dit Tommy Chouinard, du parc écologique de l'Archipel de Montréal. Ce serait vraiment une aberration de dézoner ce terrain alors qu'il y a déjà des terrains sous-utilisés en ville.»

La MRC de Vaudreuil-Soulanges compte demander le changement de zonage l'an prochain. Le PMAD, de son côté, doit être adopté d'ici au 31 décembre. Il propose un gel du dézonage agricole pour au moins cinq ans.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer