Le Canada signe un gain de 4-1 contre la Finlande

Tous les observateurs avaient annoncé que le Canada subirait son premier... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Tous les observateurs avaient annoncé que le Canada subirait son premier véritable test du Championnat mondial de hockey junior contre la Finlande, lundi soir, et ce fut le cas. Et les jeunes patineurs de l'entraîneur-chef Benoît Groulx y ont répondu avec brio.

>>> Analyse : Équipe Canada junior fin prête pour les États-Unis

Sam Reinhart a marqué ses deux premiers buts du tournoi, le gardien Zach Fucale a stoppé 27 tirs et ils ont été les principaux artisans d'une victoire de 4-1 d'Équipe Canada junior, dans un match de qualité disputé devant une foule enthousiaste au Centre Bell.

Anthony Duclair et Curtis Lazar, tous deux en troisième période, ont obtenu les autres buts de la formation canadienne, qui a dirigé 36 tirs vers le gardien Jusse Saros.

Le capitaine Artturi Lehkonen a réussi l'unique filet de la Finlande, vers la fin de la deuxième période, mettant ainsi fin à une séquence de plus de 158 minutes du Canada sans accorder de but depuis le début de la compétition.

«On ne pouvait pas s'attendre à ne pas donner de but pendant huit ou neuf matchs. C'est sûr que ça devait arriver. On s'ajuste, on avance, on tourne la page et on se prépare pour le prochain match», a déclaré Fucale.

Avec ce troisième gain du Canada en autant de sorties, la table est ainsi mise pour le duel le plus attendu du volet préliminaire, du moins dans le groupe A, alors qu'il affrontera les États-Unis mercredi à 16 h, au Centre Bell.

Le Canada compte neuf points au classement, un de plus que la formation américaine, qui a également signé trois victoires en autant de matchs. Mais l'une d'elles, contre les Finlandais, a été inscrite en fusillade ce qui a valu deux points aux Américains au lieu de trois.

«Ils ont une attaque phénoménale. Ils ont de bons patineurs et ils déplacent bien la rondelle, mais nous aussi, a analysé Groulx en parlant des États-Unis. Je ne sais pas ce qui va arriver, mais il y aura beaucoup d'éléments pour donner tout un match de hockey», a renchéri Groulx, qui ne s'est pas commis sur l'identité de son gardien pour cet important duel.

«Comme nous l'avons fait depuis le début du tournoi, nous allons annoncer notre décision la veille du match. Ce sont des décisions difficiles à prendre car nous avons deux bons gardiens que nous aimons beaucoup. Nous savons à quel point ils veulent jouer et à quel point ils méritent de jouer, et c'est ce qui rend ces décisions difficiles.»

De leur côté, les Finlandais, champions en titre, ont ainsi subi une troisième défaite de suite et ne comptent qu'un seul point au classement.

«Nous avons eu de nombreuses chances de marquer, mais encore une fois, un but n'a pas été suffisant, a déploré l'entraîneur-chef finlandais Hannu Jortikka. La grande différence a été devant le filet, les deux filets. Nous n'avons pas été assez bons dans notre zone.»

Fucale solide

Fucale a certainement dû s'éponger le front après la première période car il a vu presque autant de rondelles pendant les 20 premières minutes de jeu - 10 - qu'il avait eu à en repousser lors de sa sortie précédente face à la Slovaquie. Et sans réaliser des arrêts spectaculaires et époustouflants, le gardien montréalais s'est montré solide sur plusieurs tirs peu commodes, notamment ceux de Mikko Rantanen et du défenseur Aleksi Makela, en succession.

Les patineurs canadiens ont décoché le même nombre de tirs que leurs rivaux, et l'un d'eux leur a permis de prendre les devants, lors d'une supériorité numérique, en première période.

Dix secondes après le début d'une punition à Atte Makinen, Reinhart a inscrit son premier but du tournoi, à 5:32, sur un jeu qu'il a lui-même amorcé. Posté sur le flanc gauche, Reinhart a passé la rondelle au défenseur Shea Theodore à la ligne bleue et s'est immédiatement dirigé vers le devant du filet, d'où il a fait dévier le tir de Theodore sur le poteau. Reinhart a sauté sur le retour et glissé la rondelle derrière Saros.

Reinhart a doublé l'avance du Canada à 13:34 de la deuxième période, faisant habilement dévier du revers une passe de Duclair dans la partie supérieure du filet. C'est Max Domi qui a amorcé la séquence, après avoir été prisonnier d'une clé de bras du défenseur Julius Honka pendant une bonne trentaine de secondes, profondément en zone finlandaise.

Le Canada se dirigeait vers une huitième période consécutive sans donner de but jusqu'à ce qu'une bourde du défenseur Samuel Morin ne ramène la Finlande dans le match, à 18:26 du deuxième vingt.

En voulant dégager son territoire par la bande, Morin a passé dans le vide, permettant à Lehkonen de s'emparer du disque et se diriger vers Fucale. Le gardien canadien a habilement bloqué le premier tir, mais la rondelle est demeurée dans la zone bleue et Lehkonen n'a eu qu'à la pousser derrière Fucale, qui n'y pouvait rien.

«Ça arrive tellement souvent dans un match ce genre de jeu. Personne n'en veut à Sam pour ça. Moi aussi j'aurais pu faire quelque chose là-dessus. On va l'oublier et au prochain match, personne ne va en parler», a excusé Fucale.

Ce but n'a pas semblé perturber Benoît Groulx non plus, qui, en fait, était très satisfait du rendement de ses joueurs après le deuxième vingt.

«C'est un jeu malheureux, mais j'ai aimé la façon dont nous avons passé par-dessus ce but. Après la 2e période, j'étais très content et je me disais que si on continuait comme ça, on serait correct.»

Il reste que la marge de manoeuvre du Canada était soudainement devenue plus mince, jusqu'à ce que Duclair et Lazar ne mettent le match hors de portée en troisième période, marquant dans un intervalle d'un peu plus de trois minutes pour concrétiser ce précieux gain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer