Des grands du cinéma appuient la Cinémathèque

Le réalisateur Denys Arcand s'est joint aux voix... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le réalisateur Denys Arcand s'est joint aux voix de plusieurs artistes qui s'inquiètent du sort de la Cinémathèque québécoise.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des grands du cinéma craignent que la Cinémathèque québécoise ne soit « engloutie » par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), au moment où le gouvernement presserait les deux institutions à contracter « un mariage forcé », écrivent-ils dans une lettre ouverte obtenue par La Presse.

Denys Arcand, Claude Fournier, Micheline Lanctôt et Marie-José Raymond, pour ne nommer qu'eux, ont envoyé la lettre au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ainsi qu'à la ministre de la Culture, Hélène David. « La Cinémathèque québécoise est-elle en danger de mort à cause de toutes les réinitialisations de fonctionnement projetées par le gouvernement ? », demandent-ils.

En décembre dernier, La Presse a révélé que l'institution, qui a un mandat de conservation et de diffusion du cinéma québécois, estimait avoir un manque à gagner de 600 000 $ pour boucler son budget annuel d'exploitation. Depuis, à la demande du ministère de la Culture, on étudie la possibilité d'arrimer certains services avec BAnQ.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer