Birdman sacré meilleur film aux Spirit Awards à la veille des Oscars

Emmanuel Lubezki, Emma Stone, Alejandro Gonzalez Inarritu, Michael... (PHOTO DANNY MOLOSHOK, REUTERS)

Agrandir

Emmanuel Lubezki, Emma Stone, Alejandro Gonzalez Inarritu, Michael Keaton et John Lesher.

PHOTO DANNY MOLOSHOK, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SANTA MONICA

Birdman, comédie noire aux accents fantastiques du Mexicain Alejandro Inarritu, a été sacré meilleur film de l'année samedi à la 30e cérémonie des Spirit Awards, prix du cinéma indépendant, à la veille des Oscars.

Michael Keaton a, lui, remporté le prix du meilleur acteur pour cette oeuvre tragi-comique où il joue une ex-vedette de films de superhéros qui tente de renouer avec la gloire en montant une pièce de théâtre.

Keaton, qui lui-même a interprété Batman il y a vingt ans, concourt à l'Oscar du meilleur acteur dimanche, pour lequel il affrontera notamment Eddie Redmayne, en tête des pronostics, qui joue le génie cosmologue paralysé Stephen Hawking dans The Theory of Everything.

Alejandro Inarritu a également remercié son «frère, le génie de la lumière», Emmanuel Lubezki, directeur de la photographie, lui aussi primé samedi, ainsi que Film Independent, organisation qui remet les Spirit Awards, pour défendre un cinéma «en voie d'extinction».

Inarritu tourne actuellement son prochain film, The Revenant, avec Leonardo DiCaprio.

C'est Julianne Moore, grande favorite pour les Oscars, qui a remporté le Spirit de la meilleure actrice pour son interprétation d'une malade d'Alzheimer dans Still Alice.

«Nous voulions faire un film sur les gens qui vivent avec la maladie (d'Alzheimer), pas sur comment on en meurt, et j'ai appris beaucoup d'eux», a expliqué la comédienne rousse de 54 ans, qui concourt pour la cinquième fois aux Oscars.

Chez les seconds rôles, c'est une fois de plus les favoris pour les Oscars qui l'ont emporté: J.K. Simmons, pour son interprétation haletante d'un professeur de musique tyrannique dans Whiplash, et Patricia Arquette, pour celui d'une mère dans Boyhood.

Ce film unique tourné pendant douze ans avec les mêmes acteurs a vu son réalisateur Richard Linklater auréolé du prix du meilleur cinéaste.

Le thriller sur un journaliste de télévision Nightcrawler, avec Jake Gyllenhaal, a vu son auteur réalisateur Dan Gilroy repartir avec les prix du meilleur scénario et du meilleur premier film.

Citizenfour, de Laura Poitras, sur l'ex-conseiller de la CIA Edward Snowden, a reçu le Spirit du meilleur documentaire et pourrait recevoir un Oscar dimanche.

La réalisatrice est montée sur scène recevoir accompagnée de Glenn Greenwald, qui apparaît largement dans Citizenfour.

C'est le deuxième journaliste à qui Edward Snowden a fait ses révélations en 2013 sur le programme massif de surveillance du gouvernement américain.

Lors de la cérémonie sur la plage de Santa Monica, Glenn Greenwald a rendu hommage «au courage époustouflant d'Edward Snowden, qui ne mérite pas des décennies en prison, mais notre reconnaissance collective».

Ida, de Pawel Pawlowski, a été sacré meilleur film étranger. Ce film en noir et blanc sur une nonne qui apprend ses origines juives et part à la recherche de son passé concourt également pour une statuette dorée face notamment à Timbuktu, qui a triomphé aux César vendredi à Paris.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • <em>Birdman</em> part grand favori des Oscars

    Oscars

    Birdman part grand favori des Oscars

    Les stars commençaient à arpenter le tapis rouge devant le Dolby Theatre dimanche après-midi à Hollywood, juste avant la 87e cérémonie des Oscars où... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer