Mommy en nomination 13 fois aux prix Écrans canadiens

Anne Dorval dans Mommy... (Photo Films Séville)

Agrandir

Anne Dorval dans Mommy

Photo Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Duchesne
La Presse Canadienne

Avec 13 nominations, Mommy de Xavier Dolan domine la liste des finalistes aux prix Écrans canadiens, gala consacré aux productions de cinéma et de télévision du pays.

Dolan revendique cinq nominations à lui seul: meilleur film (à titre de producteur avec Nancy Grant), meilleure réalisation, meilleurs costumes, meilleur montage et meilleur scénario.

Les trois principaux interprètes du film, Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément, font également partie des finalistes, tout comme André Turpin à la direction photo.

Quatre autres films québécois retiennent l'attention dans les nominations, soit Tu dors Nicole (6) de Stéphane Lafleur, Henri Henri (6) de Martin Talbot, Meetings with a Young Poet de Rudy Barichello (5) et 1987 (3).

De ces quatre films, Tu dors Nicole se démarque par ses inscriptions dans les catégories de pointe: meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario ainsi que le trio Julianne Côté, Catherine St-Laurent et Marc-André Grondin dans les catégories d'interprétation.

Les longs métrages du Canada anglais occupent davantage de place dans les nommés de 2015 par rapport à 2014. On remarque de grosses pointures avec Maps to the Stars de David Cronenberg, In Her Place d'Albert Shin, Cast no Shadow de Christian Sparkens et Fall de Terrance Odette.

En nommant les cinq finalistes dans la catégorie d'interprétation féminine pour un premier rôle, et terminant avec celui d'Anne Dorval, le producteur Roger Frappier a ajouté un «Bonne chance!» qui a bien fait rire la salle du cinéma Quartier latin où avait lieu la conférence de presse. C'est dire à quel point le travail de la comédienne a été marquant dans Mommy.

Il reste que cette catégorie sera fort intéressante à suivre le soir du gala, puisque Julianne Moore y est aussi en nomination avec Maps to the Stars. Son interprétation dans le film de Cronenberg lui a valu le prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes.

Le Québec est aussi bien présent dans les catégories documentaires et courts métrages avec les oeuvres Fermières d'Annie St-Pierre, La marche à suivre de Jean-François Caissy, Marinoni de Tony Girardin, Le semeur de Julie Perron, Seth's Dominion de Luc Chamberland, La coupe de Geneviève Dulude-De Celles, Rémi St-Michel et quelques autres.

Du côté de la télévision et des médias numériques, le Canada anglais domine largement la sélection. Dans la section des dramatiques, les séries Orphan Black et 19-2 arrivent en tête avec respectivement 13 et 10 nominations.

D'autres productions québécoises, notamment Apocalypse WWI (Ideacom) et Bomb Girls: Facing the Enemy (Muse Entertainment), sont aussi en nomination dans ce qu'il est convenu d'appeler un catalogue (60 pages!) de catégories et de nommés dans la section télévision et médias numériques.

Présenté le soir du 1er mars sur les ondes de la CBC, le gala des prix Écrans canadiens sera animé par Andrea Martin.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer