Un Oscar dans la poche pour Boyhood?

Ellar Coltrane dans une scène de Boyhood.... (IFC Films)

Agrandir

Ellar Coltrane dans une scène de Boyhood.

IFC Films

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Boyhood a été choisi meilleur film de l'année par l'ensemble des critiques qui collaborent au cahier Cinéma de La Presse.

Notre équipe rejoint ainsi la vaste majorité des associations de critiques nord-américains. Est-ce à dire que cette belle unanimité est de bon augure pour le film de Richard Linklater aux Oscars? Pas nécessairement. Boyhood part dans la course avec une belle longueur d'avance, c'est entendu. Il serait d'ailleurs très étonnant qu'il ne soit pas retenu dans les catégories de pointe, notamment celles du meilleur film et de la meilleure réalisation. Il faut toutefois se rappeler que les membres de l'Académie ne votent pas toujours dans le même sens que la critique. Rappelez-vous le «cas» The Social Network, en 2011. Malgré une razzia chez les critiques, le film de David Fincher avait dû s'incliner devant The King's Speech, un film de facture beaucoup plus classique. En sera-t-il de même avec Boyhood?

Variety: la performance d'Anne Dorval parmi les meilleures

Le journaliste Ramin Sertoodeh, du journal spécialisé américain Variety, a publié cette semaine un article dans lequel il répertorie les meilleures performances d'acteurs et d'actrices de l'année. Parmi les 59 performances recensées, celle d'Anne Dorval dans Mommy se hisse au cinquième rang du classement général, et au deuxième chez les femmes. L'actrice québécoise est devancée par Eddie Redmayne (The Theory of Everything), Bradley Cooper (American Sniper), Patricia Arquette (Boyhood) et Jake Gyllenhaal (Nightcrawler). Mommy ayant déjà été éliminé de la course dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, on ne prête plus guère de chances au film de se qualifier aux Oscars dans les autres catégories. Mais il reste néanmoins très présent dans l'esprit des critiques américains.

Une affiche signée Karine Savard

L'artiste Karine Savard signe l'affiche de Gurov&Anna, le premier film anglophone de Rafaël Ouellet (Camion).

Lancé au festival de Busan (Corée du Sud) l'an dernier, le film relate une histoire d'amour toxique entre un professeur de littérature et l'une de ses étudiantes. Mettant en vedette Andreas Aspergis et Sophie Desmarais, ce drame sort le 20 mars.

Une déclaration d'amour d'Isabelle Adjani à Xavier Dolan

«Je refuse de parler aux gens qui n'ont pas aimé Mommy

- Isabelle Adjani à la radio de France Inter

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer