James Franco et Charlotte Gainsbourg tournent à Oka

James Franco et Wim Wenders sur le plateau... (Photo: fournie par la production)

Agrandir

James Franco et Wim Wenders sur le plateau d'Everything Will Be Fine, l'été dernier à Montréal.

Photo: fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis quelques jours, les comédiens James Franco et Charlotte Gainsbourg sont à Oka pour le tournage de scènes supplémentaires du film Everything Will Be Fine de Wim Wenders.

Vendredi après-midi, le plateau de tournage de la production était installé dans un secteur très isolé, rang Sainte-Geneviève, en retrait du village. Plus tôt dans la semaine, l'équipe avait également tourné des scènes de pêche sur glace sur le lac des Deux-Montagnes.

Claude Chamberlan, cofondateur du Festival du nouveau cinéma et bon ami de Wim Wenders depuis de nombreuses années, a participé au tournage à titre de figurant.

«J'ai demandé à Wim de jouer dans son film et il m'a trouvé un rôle muet, a dit M. Chamberlan au cours d'une conversation téléphonique. Dans la scène, je suis à la pêche sur la glace avec James Franco et deux autres pêcheurs, dont un Mohawk [la communauté de Kanesatake est enclavée dans le village d'Oka]. En dépit du froid, c'était très beau, féerique, sur le lac.»

Mettant aussi en vedette Marie-Josée Croze, Rachel McAdams et le jeune comédien québécois Robert Naylor, ce long métrage tourné en 3D raconte l'histoire de Tomas (Franco), un écrivain hanté par la mort d'un enfant qu'il a renversé avec sa voiture. Le scénario est signé par l'auteur norvégien Bjorn-Olaf Johannessen.

Un premier bloc de tournage avait été fait à la fin de l'été 2013 à Montréal. À noter que la ville est elle-même dans le film. Elle ne représente pas un autre environnement urbain. L'été dernier, des scènes ont été tournées près du pont Jacques-Cartier, sur le Plateau Mont-Royal et au Théâtre Outremont, où Patrick Watson et ses musiciens jouaient un (faux) concert.

À cette occasion, Wim Wenders avait rencontré les médias. Le réalisateur de Paris, Texas, Les ailes du désir et Pina avait alors dit tout le bien qu'il pense de Montréal, une ville qu'il fréquente depuis une trentaine d'années.

Comme la scène de l'accident a lieu l'hiver dans l'histoire, le tournage de ce deuxième bloc était déjà à l'horaire. «J'aurais voulu que Wim vienne tourner à Fisher Point près de chez moi, dans les Cantons-de-l'Est, mais il a préféré Oka», observe M. Chamberlan.

James Franco a par ailleurs profité de son deuxième passage en quelques mois à Montréal pour faire la promotion de son livre Actors Anonymous. Jeudi soir dernier, il a animé une séance de dédicaces au centre-ville et en a fait état sur son compte Twitter. «Love to Montreal - book signing at Chapters - actors anonymous - great people - love to all», a-t-il entre autres écrit, en ajoutant une photo Instagram sur laquelle il est entouré d'une mer de fans et de médias.

Selon le magazine spécialisé Qui fait quoi, le tournage se poursuivra jusqu'au 13 février.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer