Matthew Rankin couronné à Prends ça court!

Le grand gagnant de la soirée, Matthew Rankin,... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le grand gagnant de la soirée, Matthew Rankin, acclamé pour son film Mynarski chute mortelle.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec son film Mynarski chute mortelle, le cinéaste Matthew Rankin est sorti grand gagnant ce soir de la 12e édition du gala Prends ça court!, événement consacré aux courts métrages et présenté dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ).

Les cinéastes Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy (Bleu tonnerre), Dan Popa (Île et Aile) et Jérémy Comte (Paths) ont aussi connu une fructueuse soirée avec trois prix chacun.

M. Rankin a remporté la Coupe du court remise par Vision globale (avec une bourse de 15 000 $ pour la post-production d'une oeuvre future), le prix Cinéma du Parc pour une diffusion en salle, le prix P.R.I.M de 4000$ en services et son inscription au programme Air Canada en route conscré à la diffusion de courts métrages sur les vols de ce transporteur.

Oeuvre à la fois drôle, dramatique et déjantée avec son mélange d'animation et de personnages réels, Mynarski chute mortelle est inspirée de l'histoire vraie d'un aviateur manitobain qui a péri dans son aéronef en essayant de sauver un de ses amis.

"C'est la deuxième fois que je remporte la Coupe du court. Je l'avais obtenue pour mon film Tabula Rasa et les services reçus en post-production m'avaient permis de faire celui-ci. Cette aide de Vision Globale est très généreuse", a dit M. Rankin à La Presse après avoir reçu son immense trophée.

Rappelons qu'en octobre dernier, le film avait ouvert le Festival du nouveau cinéma. Il a aussi été présenté à Sundance et est actuellement finaliste dans la catégorie des courts métrages en vue du 17e gala des prix Jutra.

Bleu tonnerre, un conte rural sur l'histoire d'un trentenaire qui se retrouve à la rue à la suite d'une rupture, remporte le prix Spirafilm (30 000 $ en location d'équipement), le Prix Cinéma Beaubien d'une diffusion en salle et son inscription au programme En route.

Île et aile, film-poème sur l'euphorie que procure l'aviation, remporte les prix Cineground, celui de l'Association québécoise des critiques de cinéma et son inscription à En route.

Enfin, Paths, un court métrage dans lequel des gens rencontrés à plusieurs endroits de la planète expliquent leur conception du bonheur, obtient le prix de la SODEC, le prix Vans ainsi qu'un des 12 abonnements annuels (valeur de 4500$) remis par CTVM.info.

Plusieurs autres cinéastes ont remporté des prix ce soir pour leurs oeuvres dévoilées au cours des derniers mois. Mentionnons entre autres Stéphanie Weber-Miron (Fragments), Anaïs Barbeau-Lavalette et André Turpin (Prends-moi), Charles Gervais (Collisions), Sandrine Brodeur-Desrosiers (T'es pas game), Rémi St-Michel (Petit frère), Jérôme Hoffman (La pepperette), Marie-Josée Saint-Pierre (Jutra), etc.

En tout, ce sont 180 000$ de prix en argent et services qui ont été remis. En 12 ans, le gala chapeauté par l'organisme Prends ça court! de Danny Lennon a remis des prix dont la valeur totale est évaluée à 1,8 million de dollars.

Animé par Léane Labrèche-Dor et Pier-Luc Funk de SLN Québec, le gala était comme de coutume présenté dans la salle survoltée et bondée du Bistro SAQ de la Cinémathèque québécoise.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer