Rencontres du documentaire: 144 visions de notre monde

Les Rencontres internationales du documentaire ont dévoilé la... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Les Rencontres internationales du documentaire ont dévoilé la programmation hier en présence de Charlotte Selb, directrice artistique, Olivier D. Asselin, cinéaste, Mélissa Beaudet, cinéaste et Mara Gourd-Mercado, directrice générale du festival.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La direction des 18es Rencontres internationales du documentaire de Montréal, qui se dérouleront du 12 au 22 novembre, a dévoilé hier une riche programmation où 144 films en provenance de 42 pays proposeront autant de visions du monde. Comme de coutume, l'événement est divisé en sections, dont la compétition internationale, la compétition nationale, Panorama, les activités parallèles, etc.

Voici un avant-goût de la programmation en fonction de cinq thèmes porteurs.QUÉBEC

Des 49 courts et longs métrages québécois de la programmation, il faut avant tout retenir Les vaillants, oeuvre de Pascal Sanchez projeté lors de la soirée d'ouverture. Le film propose une plongée singulière dans la vie d'un HLM du quartier Saint-Michel. Aussi à garder à l'oeil: Police Académie de Mélissa Beaudet sur la dernière année de formation de trois policiers recrues; Pipelines, pouvoir et démocratie, un portrait de la lutte de groupes écologistes contre le projet d'Énergie Est; Bienvenue à F.L., documentaire de Geneviève Dulude-De Celles sur les rêves d'un groupe de finissants du secondaire.

LOS ANGELES

La ville de Los Angeles et la Californie se retrouvent dans plusieurs oeuvres présentées aux RIDM. C'est en raison de la rétrospective organisée autour du travail de Thom Andersen, auteur de Los Angeles Plays Itself, oeuvre consacrée à la représentation de cette ville au cinéma. Aussi de Thom Andersen: Olivia's Palace, court métrage sur l'exploration en temps réel d'un café de Hollywood, Get Out of the Car sur les enseignes géantes de la ville et Red Hollywood sur les artistes frappés d'ostracisme au temps du maccarthysme. Autre film sur un Californien (né en Illinois) bien connu:  The Reagan Shorts de Pacho Velez.

CHANTAL AKERMAN

On ne peut passer sous silence le petit hommage qui sera rendu à la cinéaste belge Chantal Akerman, morte le 5 octobre dernier. Le festival présentera l'oeuvre I Don't Belong Anywhere, documentaire sur Akerman signé par la cinéaste Marianne Lambert. Deux films de Chantal Akerman seront également présentés, soit No Home Movie, la toute derrière oeuvre de la cinéaste qui avait tourné la caméra vers sa mère, et De l'autre côté, film de 2002 dans lequel elle s'attardait à des Mexicains tentant de franchir la frontière américaine dans l'espoir de trouver une vie meilleure.

MOYEN-ORIENT

Actualité oblige, plusieurs films porteront sur le Moyen-Orient. Homeland (Iraq Year Zero) sera sans conteste un des événements phares de cette édition des RIDM. Car ce film de 334 minutes se veut une chronique quotidienne de l'Irak avant comme après l'invasion américaine. À suivre aussi: Coma, un huis clos impliquant trois femmes dans un appartement de Damas; Guantanamo's Child, chronique sur le combat d'Omar Khadr dans la fameuse geôle américaine et Je suis le peuple, un retour sur la révolution égyptienne telle que vécue par les habitants d'un village.

L'OEIL DU PHOTOGRAPHE

Les RIDM ont demandé aux cinéastes et photographes Melanie Shatzky et Brian M. Cassidy de sélectionner une série d'une vingtaine de documentaires réalisés par de grands photographes ou dont l'esthétique est influencée par la photographie. Cela se traduit par la rétrospective intitulée L'oeil du photographe. On y retrouvera donc des oeuvres signées par Agnès Varda (L'opéra-Mouffe), Arthur Lipsett (21-87), Guy Borremans (La femme image), Khalik Allah (Field Niggas) et plusieurs autres.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer