Jim Carrey met son âme à nu dans Jim et Andy

Jim Carrey a présenté Jim et Andy, un... (PHOTO AFP)

Agrandir

Jim Carrey a présenté Jim et Andy, un documentaire sur l'expérience qu'il a vécue lorsqu'il jouait Andy Kaufman dans le film biographique Man on the Moon sorti en 1999.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jill Lawless
Associated Press
VENISE

L'Ontarien Jim Carrey, qui a été l'un des acteurs les plus connus d'Hollywood dans les années 1990, n'existe pas.

C'est ce qu'affirme Jim Carrey lui-même, en entrevue à la Mostra de Venise où il présente le film Jim et Andy, un documentaire sur l'expérience qu'il a vécue lorsqu'il jouait Andy Kaufman dans le film biographique Man on the Moon sorti en 1999.

Il soutient que Jim Carrey est «un personnage qui m'a personnifié toute ma vie».

Un commentaire qui s'imbrique parfaitement dans l'esprit subversif de Jim et Andy, un film qui prend ses racines dans les dizaines d'heures d'enregistrements réalisées dans les coulisses de Man on the Moon.

Jim Carrey dit être demeuré dans le personnage de Kaufman tout au long du tournage, une expérience qu'il qualifie de «psychotique par moments».

«Je n'ai pas l'impression d'avoir fait ce film, a-t-il mentionné à Venise mardi. J'ai l'impression que c'est Andy qui a fait le film.»

Le documentaire porte sur écran géant un savant mélange réalisé à partir des enregistrements inédits du tournage de Man on the Moon et d'une entrevue réalisée avec Jim Carrey sur l'expérience qu'il a vécue pendant le tournage, sa carrière en général et sur la question de l'identité.

En découle une réflexion fascinante sur la célébrité, la créativité et l'identité - même pour les spectateurs qui ne sont pas familiers avec le travail de Kaufman.

Connu pour avoir joué Latka Gravas dans la comédie de situation Taxi, Andy Kaufman était un être provocateur qui a bousculé le milieu artistique avant de mourir à l'âge de 35 ans d'un cancer des poumons.

Lorsqu'il a joué dans Man on the Moon, Jim Carrey était une vedette qui gagnait des millions de dollars en jouant dans des comédies telles qu'Ace Ventura: Pet Detective, The Mask et Dumb and Dumber.

Malgré cette carrière auréolée de succès, il se sentait tout de même vide à l'intérieur.

Le réalisateur de Jim et Andy Chris Smith affirme que l'entrevue réalisée avec Jim Carrey est «l'entrevue que tu veux toujours faire, mais que tu ne réussis jamais».

«Je pense qu'il revenait à l'avant-scène après avoir été loin des projecteurs pendant quelque temps et je pense qu'il en avait beaucoup à dire», mentionne-t-il.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer