Hot Girls Wanted: le porno ado

Jill Bauer et Ronna Gradus, deux anciennes journaliste... (PHOTO MICHAEL THURSTON, AFP)

Agrandir

Jill Bauer et Ronna Gradus, deux anciennes journaliste et photographe du Miami Herald.

PHOTO MICHAEL THURSTON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael THURSTON
Agence France-Presse
PARK CITY

Elles ont 18 ou 19 ans et sont prises dans les nasses de l'industrie du porno attirées par les promesses d'argent facile et peut-être de gloire. Un documentaire-choc au Festival de Sundance raconte comment l'immense majorité d'entre elles sont jetées au bout de 6 mois comme un mouchoir de papier.

Dans Hot Girls Wanted (Filles superbes recherchées), Jill Bauer et Ronna Gradus, deux anciennes journaliste et photographe du Miami Herald dépeignent autant les histoires vraies de jeunes filles un peu candides que la réalité de la lessiveuse d'une industrie constamment à la recherche de viande fraîche.

À l'origine, les deux acolytes enquêtaient sur la consommation de porno en ligne par les jeunes hommes sur les campus de Floride ou de Californie.

Mais ce qui les a le plus frappé en allant à leur rencontre, ce sont les jeunes filles, en rang à la sortie des lycées pour tourner une scène diffusée sur un site porno, contre quelques billets.

«On se disait que ce n'était pas possible, parce que si c'était vrai, il y aurait déjà eu des articles là-dessus. On ne pouvait littéralement pas y croire» s'étrangle Ronna Gradus, coréalisatrice.

Scènes crues 

«C'est la loi de la jungle», reprend Jill Bauer, après la diffusion du documentaire au festival qui se tient dans l'Utah. «Tout le monde peut tourner ce genre de film. N'importe qui peut aller sur Craigslist pour recruter une fille. Il suffit de prouver qu'elle a 18 ans», poursuit-elle.

Jill Bauer a déjà réalisé un film sur un sujet similaire à celui qu'elle présente aujourd'hui: Sexy Baby, sorti en 2012, s'inspirait de la vie d'une préadolescente de 12 ans pour brosser le portrait d'une société obnubilée par le sexe.

Les filles dont elle suit les pérégrinations dans son nouveau documentaire, elles, tournent pour un cachet de misère, attirées par des pubs comme «Hot girls wanted» sur Craigslist, qui leur vendent «un ticket vers la liberté, l'aventure et leurs rêves de gloire immédiate».

Le documentaire, qui montre des scènes crues, est rythmé par des chiffres surprenants, comme ceux du nombre de visites sur les sites pornos.

En plein film, des bannières publicitaires «Latina Abuse» («Filles latines agressées»), ou «18 & Abused» («18 ans et agressée») surgissent comme sur un écran d'ordinateur, accompagnée d'un bruit sourd.

«Nouveaux visages»

Jill Bauer et Ronna Gradus espèrent, avec leur documentaire, provoquer un débat dans la société américaine et peut-être des modifications dans la loi, surtout celle du travail, qui devrait selon elles imposer des règles plus strictes aux producteurs.

Les scènes les plus dérangeantes du film sont les passages concernant les vidéos dites extrêmes. Parmi elles, certaines évoquent la pratique du «facial abuse» («agressions faciales», soit les scènes de fellations forcées), que les nouvelles recrues sont incitées à pratiquer, monnayant une prime.

«On ne pouvait même pas regarder, alors on a demandé à notre monteuse de regarder pour nous et de faire les choix», se souvient Jill Bauer, en parlant d'une séquence en particulier, qui a été coupée à l'image, mais dont le son a été conservé.

L'une des rares raisons de se réjouir dans tout cela, dit-elle, est que l'industrie du porno se lasse rapidement de ces filles, généralement avant six mois. Et la réalisatrice a trouvé deux raisons à cela.

«La première, c'est soit que les parents le découvrent, soit qu'elles ont un nouveau petit ami. La seconde, c'est l'affaire de l'industrie: les filles ne doivent pas rester longtemps sur le marché, car les gens demandent de nouveaux visages.»

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer