Cannes: le palmarès de Marc Cassivi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Presse à Cannes) Le jury de la FIPRESCI, qui représente la presse internationale, a remis samedi son prix à 120 battements par minute du Français Robin Campillo. Ça tombe bien : c'était mon coup de coeur de la compétition. Le jury oecuménique a quant à lui souligné les qualités du très poétique Hikari de Naomi Kawase.

Ce ne sont pas pour autant des indicateurs de ce que nous réserve le jury présidé dimanche soir par Pedro Almodóvar. Les palmarès de la compétition de Cannes sont souvent le résultat de compromis : « Je vote pour ta meilleure actrice si tu te rallies à mon prix de la mise en scène », etc. On connaît la chanson, comme dirait Alain Resnais.

Comme on ne peut présumer des goûts d'un jury de neuf personnes, et qu'il n'y a pas de film qui se détache du lot de manière incontestable cette année, voici non pas mes prédictions, mais mon palmarès personnel de la compétition de ce 70e Festival de Cannes.

Palme d'or : 120 battements par minute de Robin Campillo

Grand Prix : The Square de Ruben Östlund

Prix du jury : The Killing of a Sacred Deer de Yórgos Lánthimos

Prix de la mise en scène : Andrey Zvyagintsev pour Nelyubov

Prix du scénario : The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach

Prix d'interprétation masculine : Robert Pattinson pour Good Time des frères Safdie

Prix d'interprétation féminine : Ayame Misaki pour Hikari de Naomi Kawase




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer