La guerre des boutons à Cannes

Le badge reçu par notre chroniqueur Marc Cassivi... (PHOTO FOURNIE PAR MARC CASSIVI)

Agrandir

Le badge reçu par notre chroniqueur Marc Cassivi

PHOTO FOURNIE PAR MARC CASSIVI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Il ne s'agit pas d'un remake d'un vieux film français, mais d'une nouvelle épidémie que le Festival de Cannes a répandue.

En recevant leur accréditation cette année, les journalistes ont droit à un badge humoristique: «Mais si, on bosse quand même un peu à Cannes», «T'as droit à quoi avec ton badge?» et, surtout, «Mon rêve: monter les marches en tongs» (ou gougounes en latin).

Il faut dire que le grand manitou du festival Thierry Frémaux avait fait rire de lui en 2015 en voulant interdire les égoportraits sur le tapis rouge ou imposer un style vestimentaire précis l'an dernier.

Les directives sont restées lettre morte, mais on ne peut pas dire maintenant que sieur Frémaux manque d'humour!




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer