George Clooney rencontrera Angela Merkel et des réfugiés

George Clooney en conférence de presse pour le... (AP)

Agrandir

George Clooney en conférence de presse pour le film Hail, Cesar! à la Berlinale.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

L'Europe fait face à une crise migratoire sans précédent, alors que depuis 2015 des centaines de milliers de personnes ont tenté de traverser la Méditerranée pour trouver refuge dans l'«Eldorado européen», plusieurs y laissant leur vie. Un nombre de réfugiés poussé à la hausse notamment par la guerre syrienne et l'établissement du «califat» de l'EI à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
Berlin

La star américaine George Clooney va rencontrer la chancelière Angela Merkel et des demandeurs d'asile vendredi pour évoquer la crise des réfugiés, a-t-il annoncé jeudi à Berlin lors d'un point de presse au Festival du film de Berlin.

«Je rencontre Angela Merkel demain pour discuter et demander quels messages nous pouvons faire passer et ce que nous pouvons faire (...) pour aider», a déclaré George Clooney, star du film des frères Coen Hail, Cesar!, qui ouvre jeudi la Berlinale.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole d'Angela Merkel n'a pas pu commenter ces informations dans l'immédiat.

L'acteur américain, connu pour son engagement politique et humanitaire, en particulier pour le Darfour, a indiqué ensuite qu'il rencontrerait aussi «des réfugiés demain».

«J'ai consacré beaucoup de mon temps à ces questions. Mon intérêt est total», a encore dit George Clooney, dont la femme, Amal Clooney, est une Britannique d'origine libanaise.

«C'est un moment très difficile», a-t-il encore dit. «Il y a beaucoup de choses qui vont mal comme nous le savons tous, et il y a beaucoup de discussions qui sont menées et doivent continuer à l'être».

«Je pense que ce sont dans les médias que ces histoires-là sont les mieux racontées pour le moment», et non au cinéma, a-t-il poursuivi, soulignant que cela prenait «quelques années avant que l'on fasse des films» sur l'actualité.

«Je pense que l'on n'en parle pas assez certainement» aux États-Unis», a-t-il encore dit. «C'est malheureusement un moment politique dans notre pays, donc nous ne parlons pas beaucoup de ce qui se passe dans le monde».

La crise des réfugiés est «une question très importante», a renchéri le réalisateur Joel Coen, rappelant que le film récompensé par la Palme d'or au dernier Festival de Cannes - dont les frères Coen présidaient le jury - Dheepan de Jacques Audiard, était «sur les réfugiés».

En pleine crise migratoire, la Berlinale va porter cette année une attention particulière à ce sujet, alors que l'Allemagne a accueilli en 2015 plus d'un million de demandeurs d'asile.

Le documentaire en compétition Fuocoammare (Fire at Sea) de l'Italien Gianfranco Rosi, consacré à l'île italienne de Lampedusa, rejoindra une douzaine d'autres films dans les sections parallèles du Festival qui porteront sur l'impact des migrations dans un monde globalisé.

La Berlinale organisera aussi des initiatives pour les réfugiés, collectes de dons, invitations aux projections, ou stages avec l'équipe du festival.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer