Une forte représentation québécoise à... Hambourg

Paul Nutarariaq (au centre) dans Iqaluit de Benoît... (Photo fournie par ACPAV)

Agrandir

Paul Nutarariaq (au centre) dans Iqaluit de Benoît Pilon.

Photo fournie par ACPAV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pas moins de sept longs métrages québécois seront présentés au FilmFest Hamburg, en Allemagne, lequel se tiendra du 29 septembre au 8 octobre: Juste la fin du monde (Xavier Dolan), Nelly (Anne Émond), Two Lovers and a Bear (Kim Nguyen), Écartée (Lawrence Côté-Collins), Prank (Vincent Biron), Maudite poutine (Karl Lemieux) et Iqaluit (Benoît Pilon).

Ce dernier film, inédit chez nous, a tout récemment commencé sa carrière au festival Film By the Sea à Flessingue, aux Pays-Bas. 

«Ici, la marque de commerce cinéma du Québec est devenue un signe de qualité et elle est synonyme d'un cinéma créatif et non conventionnel, a déclaré Kathrin Kohlstedde, directrice de la programmation. J'adore que parmi les réalisateurs, on trouve non seulement des habitués du festival, mais également une nouvelle génération. Cela démontre le grand potentiel créatif de la Belle Province!»

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer