Festival international du film sur l'art: zooms sur les artistes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faire connaître les artistes, faire valoir leur travail, reconnaître l'apport des professionnels du cinéma, du théâtre, des arts plastiques, de la musique, etc. C'est encore la mission du 34e  Festival international du film sur l'art (FIFA), qui débute jeudi. En amuse-bouche, voici 10 films parmi les 170 programmés.

Le vaisseau de verre

De Richard Copans (France), 2015, 26 min, en français

Construit au coeur du bois de Boulogne, célèbre parc public de Paris, le centre d'art moderne et contemporain de la Fondation Louis Vuitton, avec ses 12 voiles de verre, est l'oeuvre de Frank Gehry. L'architecte américain a voulu «concevoir à Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France». Le documentaire est signé Richard Copans, qui avait présenté La cathédrale de Cologne en 2012.

Au Centre canadien d'architecture le 16 mars à 19 h 30 et le 20 mars à 15 h.

Les marchands d'Hitler

De Stéphane Bentura (France), 2015, 52 min, en français

Le film évoque l'incroyable découverte à Munich, en 2012 et 2014, de la collection de Cornelius Gurlitt, des tableaux et dessins de grands maîtres (Renoir, Matisse, Picasso...), un trésor spolié sous le régime nazi par l'un des marchands d'art d'Hitler, Hildebrand Gurlitt, père de Cornelius. Un documentaire à ne pas rater. 

Au Musée des beaux-arts le 12 mars à 12 h 30 et le 18 mars à 10 h 30.

Un homme de danse

De Marie Brodeur (Canada), 2016, 83 min, en français et anglais, sous-titré en français

Quand on monte en haut des escaliers du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à Montréal, on aperçoit une immense tapisserie de Louise Lemieux Bérubé. On y voit, dans le rôle de Jésus, Vincent Warren entouré de danseurs (ses disciples), lors du spectacle Cérémonie créé par Fernand Nault en 1972. Le film de Marie Brodeur relate la carrière fructueuse de Vincent Warren, danseur originaire de Floride, au sein des Grands Ballets canadiens, de 1960 à 1979.

Au Musée des beaux-arts le 11 mars à 19 h 30 (en présence de Vincent Warren) et le 20 mars à 17 h, ainsi qu'au Centre canadien d'architecture le 14 mars à 15 h.

Nous autres, les autres

De Jean-Claude Coulbois (Canada), 2016, 83 min, en français et en anglais

Le film est le portrait d'une génération de créateurs de la scène théâtrale montréalaise, parmi lesquels Mani Soleymanlou, Olivier Choinière, Emmanuel Schwartz, Sasha Samar et Olivier Kemeid. Le réalisateur Jean-Claude Coulbois les a suivis de l'automne 2014 à l'été 2015 dans le cadre d'un travail sur le théâtre de création perçu comme révélateur de l'évolution de la société québécoise.

Au Musée des beaux-arts, en ouverture du festival, jeudi à 20 h, et au Centre canadien d'architecture, le 14 mars à 19 h 30, en présence du réalisateur.

Roger D'Astous

D'Étienne Desrosiers (Canada), 2016, 104 min, en français

Le film est un portrait de Roger D'Astous (1926-1998), l'un des plus importants architectes canadiens du XXe siècle, pionnier du modernisme au Canada, élève de Frank Lloyd Wright (en 1952-1953) et qui a conçu deux symboles montréalais, l'hôtel Château Champlain, érigé en 1967, et le Village olympique, un projet colossal construit pour les Jeux olympiques de 1976 et qui lui causa bien des soucis...

Au Centre canadien d'architecture le 11 mars à 19 h 30, le 13 mars à 12 h 30 et le 14 mars à 17 h.

Photo tiré du film My Name Is Fleming, Ian... (PHOTO FOURNIE PAR LE FIFA) - image 2.0

Agrandir

Photo tiré du film My Name Is Fleming, Ian Fleming, d'André Schäfer (Allemagne), 2015, 52 min, en anglais et allemand, sous-titré en allemand.

PHOTO FOURNIE PAR LE FIFA

Renaud, on t'a dans la peau

De Nicolas Maupied (France), 2015, 70 min, en français

Le documentaire est un hommage au chanteur français Renaud monté à l'occasion de ses 40 ans de vie artistique. Le film comprend des images d'archives, dont certaines sont inédites, des séances de musique acoustique et des interventions de ses amis et d'artistes comme Patrick Bruel, Grand Corps Malade, Raphaël, Vincent Delerm, Nicola Sirkis, Olivia Ruiz, Élodie Frégé et Nolwenn Leroy.

À la Société des arts technologiques, le 11 mars à 19 h 30, dans le cadre d'une soirée karaoké Renaud.

Le fabuleux destin d'Élisabeth Vigée Le Brun

D'Arnaud Xainte (France), 2015, 94 min, en français

Documentaire sur l'artiste peintre française Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842), grande portraitiste appréciée de toutes les cours royales européennes de son époque. Elle fit plusieurs portraits de la reine Marie-Antoinette. On considère qu'elle a, durant sa vie, signé 650 portraits et 150 dessins. Elle obtenait pour ses commandes des sommes d'argent figurant parmi les plus élevées de son temps.

Au Musée des beaux-arts le 12 mars à 17 h et le 19 mars à 15 h.

Jeff Koons - Diary of a Seducer

De Jill Nicholls (Royaume-Uni), 2014, 66 min, en anglais

Artiste d'exception, Jeff Koons est un véritable phénomène. Il est l'artiste plasticien vivant le plus cher du monde. Son Balloon Dog s'est vendu 58,4 millions US en 2013. Sa rétrospective à Paris l'an dernier a accueilli 650 045 visiteurs, un record pour un artiste contemporain. Jill Nicholls l'a filmé lors de son exposition au Whitney Museum de New York, en 2014.

Au Musée des beaux-arts le 11 mars à 15 h, le 18 mars à 12 h 30 et le 19 mars à 19 h 30.

My Name Is Fleming, Ian Fleming

D'André Schäfer (Allemagne), 2015, 52 min, en anglais et allemand, sous-titré en anglais

Qui est l'écrivain britannique qui se cache derrière le personnage de James Bond, héros de romans et de nouvelles avant de l'être au cinéma? Ian Fleming (1908-1964), qui le créa en 1952, s'était engagé dans le service du renseignement de la marine à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Une expérience qui lui inspira le célèbre agent secret...

À la Grande Bibliothèque le 12 mars à 19 h 30 et au musée Pointe-à-Callière le 17 mars à 17 h

L'art fait du bien 2 - Cirque et théâtre

De Jean-Sébastien Ouellet (Canada), 2016, 75 min, en français

En 2013, le réalisateur Jean-Sébastien Ouellet avait filmé les ateliers éducatifs du Musée des beaux-arts de Montréal pour montrer à quel point la pratique des arts visuels peut aider les personnes aux prises avec des problèmes de santé. En a résulté le documentaire L'art fait du bien. Il en présente la suite au FIFA, abordant cette fois-ci l'art-thérapie par le cirque et le théâtre.

Au Musée des beaux-arts de Montréal le 17 mars à 19 h 30.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer