Charlize Theron: la quarantaine rugissante

Charlize Theron aura 40 ans au mois d'août. La maturité de la quarantaine lui... (Photo: fournie par Warner Bros.)

Agrandir

Photo: fournie par Warner Bros.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

(Los Angeles) Charlize Theron aura 40 ans au mois d'août. La maturité de la quarantaine lui va extrêmement bien. À l'écran comme dans la vie.

Dans Mad Max - Fury Road, l'actrice sud-africaine est d'une présence telle qu'elle vole la vedette à son partenaire, le pourtant très solide Tom Hardy, porteur du rôle-titre.

Puis, lors de la conférence de presse tenue à Los Angeles le lendemain de la projection du film de George Miller pour les représentants des médias, la belle dame a attiré la grande majorité des questions. Un feu nourri plutôt admiratif, auquel elle a fait face avec un calme olympien. Le mot est de mise. Olympien. Il y a comme un écho de déesse en Charlize Theron. Et cela ne concerne pas (que) sa stature. Cela vient de son assurance, de sa prestance. De l'impression de contrôle qui émane aujourd'hui d'elle. Ce 40e qu'elle fait rugir à l'écran, elle le ronronne dans la vie.

Dans Mad Max - Fury Road, elle incarne Furiosa. Un personnage qui n'existait pas dans la trilogie d'origine - de laquelle, en fait, seul Max Rockatansky, dit Mad Max, a «survécu». Comprendre que cette quatrième exploration du monde post-apocalyptique imaginé par George Miller (Mad Max en 1979, Mad Max 2 - The Road Warrior en 1981 et Mad Max Beyond Thunderdome en 1985) n'est pas un remake mais plutôt un reboot.

Les pendules sont donc remises à zéro sur cette terre dévastée où tout le monde manque de tout. Reprenant le rôle iconique qui a mis au monde Mel Gibson, Tom Hardy (le Bane de The Dark Knight Rises) incarne l'antihéros solitaire, l'homme qui a tout perdu et vit désormais sans aucune attache.

C'est alors que sa route croise celle de l'énigmatique Furiosa, qui fuit la Citadelle d'Immortan Joe (Hugh Keays-Byrne) au volant d'un monstre motorisé, le Rig War (25 mètres de longueur, 18 roues, tout-terrain, alouette!). Dans les entrailles du véhicule, une cargaison d'une valeur inestimable.

Prêt à tout pour la récupérer, le tyran se lance à la poursuite des fuyards en compagnie de ses War Boys - desquels se démarque le jeune Nux (Nicholas Hoult, le Beast de X-Men - Days of Future Past).

«Quand j'ai entendu dire que George allait retourner à Mad Max et qu'il allait placer une femme à ses côtés, je me suis dit que c'était formidable. Puis je me suis rappelé qu'on avait vu ça avant. Et que le «aux côtés» allait peut-être devenir une silhouette en arrière-plan, vêtue d'un soutien-gorge push-up, une mèche de cheveux entre ses lèvres entrouvertes», s'amuse l'actrice qui «fait ce métier depuis longtemps» et qui, par conséquent, affirme avoir le cynisme au garde-à-vous.

Super-Charlize?

Lorsque le rôle de Furiosa lui a été offert, elle a donc longtemps discuté avec George Miller. Une potiche décorative, c'était non. Une superhéroïne, c'était non aussi. Une femme sur un piédestal, c'était encore non. Mais elle était prête pour une vraie femme. Une femme à sa place, sur un pied d'égalité avec les hommes. «C'est ce que j'ai trouvé dans ce scénario qui s'éloigne du complexe de la madone et la putain... et du soutien-gorge push-up

Quant à la mèche de cheveux, elle a réglé la question en se rasant la tête. Son idée. «Le film est un feu roulant d'action, Furiosa est au volant, elle se bat, on oublie qu'elle est une femme. Elle est Furiosa. Point. Je ne pouvais pas jouer cela avec une queue de cheval qui bondit dans mon dos.»

Elle a proposé l'option tondeuse. George Miller a trouvé que l'idée était intéressante. Quarante-cinq minutes plus tard, il recevait un égoportrait de Charlize Theron. Superbe. Bien sûr. «À partir de là, j'ai eu 20 minutes d'avance sur tous mes rendez-vous!, s'esclaffe-t-elle. Formidable, de ne pas avoir à se coiffer!» Ses compagnes de jeu n'ont pas eu le même privilège. Car la gent féminine est présente à plus d'un titre dans Fury Road, où Rosie Huntington-Whiteley, Abbey Lee, Zoë Kravitz, Courtney Eaton et Riley Keough sont aussi de la distribution. Elles sont les Five Wives. Il y a là du cheveu dans le vent et du légèrement vêtu. Ce n'est que de la poudre (ou du sable) aux yeux.

«George a une image très claire de ce que les femmes représentent dans la société et il voulait refléter cela, de la façon la plus réaliste possible, dans sa post-apocalypse. Et dans un tel monde, une partie des femmes ne seraient prises en considération que parce qu'elles peuvent procréer.»

Ce qui n'est pas le cas de Furiosa. Une femme brisée pour plusieurs raisons. «Tout n'est pas expliqué dans le film, mais vous ne pouvez imaginer à quel point elle a été dépossédée», conclut Charlize Theron. On pourrait découvrir cela plus tard, la rumeur voulant que le deuxième volet de ce qui pourrait être une nouvelle trilogie - les acteurs auraient signé pour trois films - s'intitule Mad Max - Furiosa.

Souhaitons-lui et souhaitons-nous que ce soit plus qu'une rumeur.

______________________________________________________________________________

Mad Max - Fury Road (Mad Max - La route du chaos) prend l'affiche le 15 mai. Les frais de voyage ont été payés par Warner Bros.

Mad Max - La route du chaos

Cote La Presse

Dans un monde post-apocalyptique, un ex-policier de la route, tourmenté par le massacre de sa famille, forge une alliance avec une aventurière qui a...
Fiche du film
Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Nicholas Hoult: le caméléon

    Entrevues

    Nicholas Hoult: le caméléon

    Quand il a joué dans About a Boy, Nicholas Hoult avait 12 ans et ne pensait pas devenir acteur. «C'était un passe-temps que j'aimais», a indiqué,... »

  • Tom Hardy: Mad... qui?

    Entrevues

    Tom Hardy: Mad... qui?

    Il est porteur du rôle-titre de Mad Max - Fury Road, mais aux côtés de Charlize Theron, Tom Hardy n'était pas particulièrement volubile. »

  • George Miller: le parcours du combattant

    Entrevues

    George Miller: le parcours du combattant

    Après avoir enflammé les esprits avec Mad Max (1979) et Mad Max 2 - The Road Warrior (1981), le phénomène «Mad Max» s'est éteint - à l'écran - il y a... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer