Exclusif

Coup d'oeil sur La petite reine

Librement inspiré de la carrière de la cycliste Geneviève Jeanson, le long métrage La petite reine doit son titre au personnage à la fois central et centralisateur de l'histoire, mais aussi au fait qu'il s'agit d'une expression pour désigner le vélo.

«Dans le film, la petite reine est un personnage très centré au coeur de son entourage. Elle est sollicitée de partout. Mais c'est aussi une expression populaire en France pour désigner le vélo», rappelle le producteur Richard Lalonde (Forum Films), dont le film sortira sur nos écrans le vendredi 13 juin.

M. Lalonde a remis à La Presse la bande-annonce et l'affiche du film, que nous vous présentons aujourd'hui en exclusivité. «À la vue de l'affiche, on comprend parfaitement la signification du titre», ajoute le producteur, très fier du travail accompli depuis la mise en chantier du projet, en 2008.

Mettant en vedette Laurence Leboeuf dans le rôle de Julie, une championne cycliste qui paie très cher le prix de ses victoires, La petite reine est un film réalisé par Alexis Durand Brault d'après un scénario de Sophie Lorain et Catherine Léger. On y retrouve également Patrice Robitaille, Denis Bouchard et Josée Deschênes.

«Bien sûr, c'est un sujet difficile, où il est question de dopage, de tricherie, de mensonges, dit M. Lalonde. Nous avons travaillé en toute transparence avec Geneviève Jeanson, qui nous a fait part de certains moments forts dans sa carrière. Nous nous sommes inspirés de l'émotion ressentie par le personnage central face à ces moments-là pour créer une fiction dont l'histoire se déroule sur une période de quatre semaines. Ce n'est ni un film biographique sur Mme Jeanson ni une enquête journalistique.»

Le film, dont le titre à l'origine était Le temps que durent les roses, comprend plusieurs séquences filmées durant la course La flèche wallonne, en Belgique. À ce chapitre, M. Lalonde se félicite de la collaboration obtenue auprès du groupe Amaury Sport Organisation (A.S.O.), organisateur de cette course.

«Ils nous ont permis de filmer des séquences de la vraie course, une tâche complexe en raison des noms de tous les commanditaires sur les chandails. Sans eux, le film ne se faisait pas», dit-il.

La musique originale du film est signée Dazmo (La galère, Les Parent, Fortier, etc.).

Le prochain projet dans lequel est engagé Forum Films est Tokyo Fiancée, oeuvre inspirée du roman de l'auteure belge Amélie Nothomb.

_______________________________________________________________________________

La bande-annonce de La petite reine en exclusivité sur La Presse+




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer