Affaire Jutra: la Cinémathèque renomme sa salle de projection

Des personnalités des milieux politique et artistique ont réagi mercredi à la... (Photo Archives Le Soleil)

Agrandir

Photo Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Des personnalités des milieux politique et artistique ont réagi mercredi à la suite de la demande de Québec de retirer le nom de Claude Jutra du gala annuel du milieu cinématographique. La Cinémathèque québécoise a de son côté tenu à exprimer sa tristesse et sa compassion à l'endroit de la victime d'actes pédophiles et annoncé sa décision de renommer sa principale salle de projection.

«La renommée d'un agresseur faisant porter sur ses victimes un poids dont il est difficile de se dégager, ceux qui contribuent à sa renommée portent collectivement une responsabilité dont ils doivent s'acquitter. Les membres du Conseil d'administration se sont consultés ce matin et ont pris la décision de retirer la dénomination de notre principale salle de projection», a écrit la Cinémathèque québécoise dans un communiqué.

«Par conséquent et jusqu'à nouvel ordre, nous communiquerons désormais à propos de cet espace en le désignant sous le nom de Salle de projection principale. Notre mission consistant prioritairement à sauvegarder et à mettre en valeur le patrimoine cinématographique québécois, il importe de faire la distinction entre la commémoration du nom d'un cinéaste et la conservation ainsi que la promotion de son oeuvre, dont la valeur n'est pas contestée», a ajouté la Cinémathèque.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, est intervenu plus tôt mercredi matin. « À la lecture de ce que nous avons lu (mercredi) matin, des révélations extrêmement troublantes, j'ose espérer qu'on aura l'occasion aussi d'en connaître davantage. Mais, dans les circonstances, une décision doit être prise, et ce sera aux parties intéressées de la prendre, mais je vous avoue que, personnellement, j'ai également un grand malaise.»

« Je trouve ça très troublant. Ce qui semble s'avérer, c'est que c'est vrai que M. Jutra a été un pédophile. Je pense qu'on doit retirer le nom de Jutra du gala. On doit condamner ces gestes. C'est totalement inacceptable. Il faut envoyer un message très clair », a affirmé pour sa part le chef de la CAQ, François Legault.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer