À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

       

      Une Famille respectable

      Une Famille respectable

      Résumé

      Revenu s'établir temporairement à Shiraz, où vit sa mère, Arash, un intellectuel iranien vivant en Occident, a maille à partir avec la direction de l'Université où il enseigne, en raison de ses idées progressistes. Issu d'une famille respectable dont le fils aîné est mort en martyr durant le régime Khomeyni, Arash a du mal à se réacclimater à ce pays qu'il ne reconnaît plus. Apprenant qu'il souhaite quitter l'Iran, Hamed, fils de son demi-frère Jafar, lui promet de l'aider à se procurer un passeport. À cette fin, le jeune homme l'entraîne à Téhéran dans le but qu'il aille aussi rendre visite à son père hospitalisé. Peu après le décès de ce dernier, Arash découvre des secrets inavouables sur sa famille.

      Cote La Presse

      3/5

      Votre cote 9 votes

      2.4/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Une Famille respectable

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-07-12

      Classement : Général (déconseillé aux jeunes enfants)

      Pays : Iran (République Islamique d')

      Distributeur : FunFilm

      Date de sortie en DVD : n.d.

      Genre : Drame

      Durée : 90 min.

      Année : 2012

      Site officiel: n.d.

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Massoud Bakhshi

      Montage : Jacques Comets

      Scénario : Massoud Bakhshi

      Photographie : Mehdi Jafari

      ACTEURS

      Ahu KheradmandBabak HamidianBehnaz JafariMehran AhmadiMehrdad SedighianParivash Nazarieh

      Critique

      Une famille respectable : au coeur de la famille iranienne

      Catherine 
      Catherine Schlager

      Combien de films iraniens prennent l'affiche sur nos écrans cinématographiques? Trop peu, et ce, malgré le triomphe d'Une séparation d'Asghar Farhadi en 2012. Saluons ainsi la sortie d'Une famille respectable, à quelques semaines de l'accession au pouvoir du nouveau président iranien Hassan Rohani.

      Réalisé par Massoud Bakhshi, un cinéaste issu du documentaire, Une famille respectable raconte le retour au pays d'Arash Saafi (Babak Hamidian) qui renoue avec l'Iran après une absence de 22 ans. Invité à enseigner à l'Université de Chiraz où réside sa mère (Ahoo Kheradmand), il est rapidement replongé au coeur d'intrigues familiales complexes lors du décès de son père. Sa mère refuse de profiter de l'héritage de ce mari qu'elle a depuis longtemps renié tandis que le fils de son demi-frère, Hamed (Mehrdad Sedighian), manigance de bien louches affaires.

      Présenté à la Quinzaine des réalisateurs en mai 2012, ce premier long métrage de Bakhshi s'égare en route en mêlant différents genres: chronique familiale, thriller et film politique. Le tout, entrecoupé d'images d'archives - certaines inédites - saisissantes de la guerre entre l'Iran et l'Irak.

      Le récit se révèle inutilement complexe avec les multiples personnages qui se greffent au récit et les magouilles de toutes sortes. Ces légers bémols ne gâchent toutefois pas le plaisir du spectateur qui plonge littéralement au coeur de cette société iranienne prise entre traditions et modernité.

      Le réalisateur s'est inspiré de ses souvenirs d'enfance pour créer les personnages d'Une famille respectable qui sont bien esquissés. Et la façon dont il dévoile leur passé, par le biais de flashbacks, se révèle fort habile.

      Ahoo Kheradmand, qui incarne la mère, livre une performance remarquable. Surtout dans cette scène touchante où elle serre dans ses bras le corps de son fils aîné.

      Aux côtés des Kiarostami, Panahi, Satrapi, Ghobadi et Makhmalbaf, Massoud Bakhshi prend place comme l'un des nouveaux porte-étendards de la culture iranienne. Une nouvelle voix à suivre de près.

      Une famille respectable prend l'affiche en version originale sous-titrée en français.

      * * *

      Une famille respectable. Drame de Massoud Bakhshi. Avec Babak Hamidian, Mehrdad Sedighian et Ahoo Kheradmand. 1h30.

      Une famille respectable: portrait critique de l'Iran

      Éric 
      Éric Moreault

      Une famille respectable s'amorce sur une inquiétante séquence d'enlèvements, en caméra subjective. De toute évidence, Massoud Bakhshi veut déstabiliser le spectateur en lui faisant vivre l'angoisse du point de vue d'un homme qui ne comprend pas ce qui lui arrive, dans un pays qu'il ne reconnaît plus: l'Iran. Le réalisateur trace ensuite un habile portrait critique des dérives de son pays.

      Cet homme, c'est Arash (Babak Hamidian), un universitaire qui vit en Occident. Il revient enseigner dans son pays, mais ses idées progressistes dérangent. Alors qu'il tente de quitter l'Iran, le professeur est entraîné dans un tourbillon d'intrigues financières et familiales. Il doit notamment composer avec Hamed (Mehrdad Sedighian), son intrigant neveu sans morale à l'ambition démesurée, et son père mourant, un homme qu'il détestait.

      Car ce dernier a fait un enfant à une autre femme, ce qui divise la famille entre le clan légitime (et victime du destin) et la branche maudite et sans scrupule. C'est un peu manichéen, mais très efficace. En plus d'être en butte à l'administration, Arash découvre peu à peu des secrets inavouables et est confronté à des choix difficiles.

      Une famille respectable est un mélange de drame familial, de film noir et de documentaire, avec les images d'archives de la guerre qui a opposé l'Iran à l'Irak de 1980 à 1988. L'utilisation de retours en arrière, pour expliquer le parcours d'Arash et ce qui le définit, permet de situer le contexte du conflit et son impact sur la psyché du pays. Mais le réalisateur abuse un peu trop du procédé, qui finit par devenir lassant et enlève de la tension à l'oeuvre.

      Il faut tout de même reconnaître que Massoud Bakhshi n'a pas perdu ses repères de documentaliste pour sa première oeuvre de fiction. Il cadre en plan plus large ses personnages, souvent avec une caméra à l'épaule, ce qui confère une aura d'authenticité au film. D'autant que ses acteurs sont sobres, même les enfants. On y croit vraiment. Il fait aussi allusion à la révolte postélectorale de 2009.

      Par ailleurs, ce sont manifestement ses connaissances d'ex-critique de cinéma qui lui permettent de manipuler les codes du film de genre pour réaliser un convaincant portrait sociopolitique de l'Iran contemporain, écartelé entre tradition et modernité, entre religion et laïcité. Il fustige aussi une certaine jeunesse qui abandonne les valeurs d'intégrité et de respect pour l'appât du gain à tout prix.

      Malgré les imperfections d'Une famille respectable, il faut reconnaître le courage de Massoud Bakhshi de critiquer ouvertement le régime en place. Le cinéaste marche dans les traces de son compatriote Asghar Farhadi (Une séparation, Le passé). On sent le même amour pour la patrie, le même désir de raconter des histoires ancrées dans la famille qui tendent vers l'universel, tout en révélant la nature profonde de leur peuple. Et le même respect pour les femmes, qui sont ici garantes du riche héritage culturel perse.

      Massoud Bakhshi est un réalisateur prometteur. Ce n'est pas pour rien que son film a été retenu pour la Quinzaine des réalisateurs en 2012, à Cannes. Pour ceux qui n'ont pas peur du dépaysement, un film pertinent.

      On aime: le dépaysement, le portait de l'Iran, l'aspect documentaire.

      On n'aime pas: les images d'archives.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires