Figure d'Armen

Figure d'Armen

Figure d'Armen

Résumé

Depuis le génocide de 1915, l'histoire de l'Arménie se lit comme une longue suite de tragédies, parmi lesquelles on compte le terrible tremblement de terre de 1988 et le non moins sanglant conflit avec l'Azerbaïdjan survenu la même année. Issue de la diaspora arménienne, la documentariste Marlene Edoyan foule la terre de ses ancêtres pour mieux comprendre la résilience et l'état d'esprit de ses habitants, qui ont proclamé leur indépendance en 1991. De villages en villages, elle a sillonné le pays, se rendant également dans des coins aussi reculés que la République du Haut-Karabagh et la province de Samtskhé-Djavakhétie, deux régions de la Géorgie habitées par de nombreux Arméniens. Au fil des rencontres se dessine le portrait d'un peuple partagé entre espoir et désillusion, attaché de façon indéfectible à sa patrie.

Cote La Presse

3/5

Votre cote 9 votes

3.3/5

Fermer X

Bande-annonce de Figure d'Armen

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2013-04-19

Classement : Général

Pays : Canada

Distributeur : Diffusion Multi-Monde

Date de sortie en DVD : n.d.

Genre : Documentaire

Durée : 74 min.

Année : 2012

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Marlene Edoyan

Montage : Jonathan Durand

Scénario : Marlene Edoyan

Photographie : Ashot Movsisyan

Musique : Stephen de Oliveira

ACTEURS

Critique

Figure d'Armen : un regard tendre sur l'Arménie

André 
André Duchesne

Pour son premier long métrage documentaire, Marlene Edoyan s'est rendue en Arménie, terre de ses ancêtres, et a braqué sa caméra sur quelques habitants éparpillés dans ces lieux souvent décharnés, où la modernité demeure un concept flou trimbalé à dos d'âne.

En dépit de moyens techniques et ressources limités, la cinéaste pose un regard des plus tendres sur ce peuple qui, 98 ans après le génocide, cherche encore ses repères. C'est la plus grande qualité, non négligeable, du documentaire.

Autrement, Figure d'Armen ressemble à bien d'autres témoignages filmés provenant de cette région du monde. De la pauvreté, de la misère, des personnes âgées qui évoquent l'expatriation de leurs enfants, des familles trop pauvres pour partir qui tuent le temps du matin au soir en rêvant d'un ailleurs inaccessible, des conflits douloureux avec les peuples voisins.

Comme quoi l'indépendance acquise dans la foulée de l'éclatement de l'URSS n'a pas guéri tous les maux de ce peuple attachant.

Le tout est nimbé dans des images crues et de qualité moyenne. On dirait que le tout a été filmé avec une petite caméra HD. Il y a aussi ces personnages plutôt méfiants et qui ne savent pas trop comment se comporter devant la lentille, laissant croire qu'ils ont été recrutés à l'improviste.

On ressort tout de même du visionnement en mettant de côté ces nombreuses imperfections pour mieux apprécier l'authenticité de la démarche. Ce vieux truc de nous laisser chaque personnage dans une pose «photo de famille» à la fin de chaque témoignage fonctionne à merveille.

Si Figure d'Armen avait pour propos de mieux nous faire connaître l'Arménie, Marlene Edoyan a réussi son pari.

* * *
Figure d'Armen
. Documentaire de Marlene Edoyan. 1h14.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires