À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Une Belle Journée pour crever

      A Good Day to Die Hard

      Résumé

      À l'annonce de l'arrestation pour meurtre de son fils Jack, le policier new-yorkais John McClane s'envole pour la Russie afin de le sortir du pétrin. Au palais de justice, John se retrouve au beau milieu d'un attentat visant à tuer Komarov, un prisonnier politique contre qui Jack devait témoigner. Dans le chaos, Komarov s'évade grâce au jeune homme, qui se révèle être un agent de la CIA. À l'issue d'une course poursuite sur l'autoroute, Komarov et Jack sont sauvés in extremis par John, qui se joint à eux. Lancé dans Moscou, le trio échappe aux sbires d'un haut fonctionnaire corrompu qui veut la peau de Komarov, détenteur de renseignements compromettants. S'ensuivent fusillades, explosions et trahisons, le tout culminant à la centrale nucléaire de Tchernobyl.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 77 votes

      3.3/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Une Belle Journée pour crever

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-02-14

      Classement : 13 ans + (violence)

      Pays : États-Unis

      Distributeur : 20th Century Fox

      Date de sortie en DVD : 2013-06-04

      Genre : Thriller

      Durée : 98 min.

      Année : 2013

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : John Moore

      Montage : Dan Zimmerman

      Scénario : Skip Woods

      Photographie : Jonathan Sela

      Musique : Marco Beltrami

      ACTEURS

      Bruce WillisMary Elizabeth WinsteadSebastian KochCole HauserJai CourtneyPatrick StewartRasha Bukvik

      Critique

      A Good Day to Die Hard : papa n'a pas toujours tort

      Aleksi K. 
      Aleksi K. Lepage

      Le détective John McClane n'a plus 33 ans. Et Bruce Willis, qui incarne le personnage depuis déjà longtemps, approche la soixantaine. En effet, le premier opus de la franchise Die Hard date de 1988, ce qui évidemment ne rajeunit personne. On garde un excellent souvenir de ce film d'action viril et bourru réalisé par un John McTiernan alors au top de sa forme (il venait d'emballer Predator, autre hit indémodable. Il n'a plus rien réalisé depuis 2003.)

      Surtout, on s'était pris d'affection pour McClane, policier de New York, plutôt blasé, en pleine crise de couple et qui devient sous nos yeux, héros malgré lui en des circonstances extraordinaires (des terroristes de partout - même des felquistes! - s'emparaient d'un grand building). Die Hard aura engendré quatre épisodes subséquents, aux mérites relatifs et discutables, dont ce dernier, au titre amusant: A Good Day to Die Hard.

      Ici, on retrouve un McClane un peu fatigué et fripé, mais pas tout à fait ramolli, ni de corps ni de coeur ni de l'esprit. Dans un élan spontané d'amour paternel, et se sentant obscurément coupable de négligence affective, il voudra renouer contact avec son fils Jack (Jai Courtney), lui-même devenu agent des services secrets américains. Or, fiston est en mission à Moscou. Et les méchants Russes sont à ses trousses (il sera question d'une affaire d'uranium et de code secret, mais l'histoire importe peu dans ce genre de film.)

      A Good Day to Die Hard, de l'Irlandais John Moore (Max Paine, The Omen) ne pèche certainement pas, à aucun niveau, par abus de subtilités avant-gardistes ou de raffinement psychologique dans les dialogues. Voilà le gros film d'action auquel vous étiez en droit de vous attendre, sans plus. La course-poursuite en voiture, où les McClane, père et fils, démolissent l'équivalent du boulevard Métropolitain moscovite, causant d'importants dommages collatéraux, sera appréciée des amateurs de casse.

      Ceux qui aiment la mitraille, et les amis de la NRA, ne perdront pas leur temps non plus: ça tire et ça fusille de part et d'autre, sans arrêt, et ça charge et recharge le AK-47 et ça recommence. Les vilains tombent comme des maringouins, et d'anciens immeubles, qui datent peut-être de l'époque des tsars, sont complètement démolis, tout cela dans un esprit de bonne humeur et de complicité masculine. Oui, il y aura des hélicoptères vers la fin, et surviendra l'inévitable combat ultime dans un grand entrepôt désaffecté qui cache en vérité le repaire des crapules. Déjà vu? Mille fois. On dirait presque une parodie. Et au bout d'une heure, on est gavé. Mais c'est John McClane, c'est Bruce Willis, on pardonne... 

      * * 1/2
      A Good Day to Die Hard (V.F.: Une belle journée pour crever). Film d'action de John Moore. Avec Bruce Willis, Jai Courtney, Sebastian Koch. 1h37.

      Une belle journée pour crever: à trop tirer l'élastique...

      Éric 
      Éric Moreault

      Une franchise, au cinéma, c'est comme un élastique. À force de trop le tendre, il finit par nous péter en pleine face (sauf exception, comme les Batman de Christopher Nolan et, parfois, James Bond). Le cinquième tome des aventures de John McClane devrait réussir tout un exploit: tuer la saga des Die Hard.

      Une belle journée pour crever dissimule la vacuité de son scénario, l'ineptie de ses dialogues et le manque de compréhension de l'essence du personnage de John McClane par une suite ininterrompue de fusillades et d'explosions. On sombre dans la caricature.

      Ce qui a toujours fait le charme de McClane (Bruce Willis), outre sa capacité à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, c'est sa résilience, son endurance et, surtout, une impression de mortelle vulnérabilité. Cette fois, même Rambo peut aller se rhabiller. En fait, Iron Man en armure ne passerait pas à travers tout ça sans égratignure. Ou presque: McClane a un petit bobo au bras, à la fin.

      Pourtant, l'iconoclaste policier se fait appeler «grand-père» par un de ses collègues au poste de police. Ce qui n'empêche pas son vieux coeur de saigner (au figuré) pour son fils révolté (Jai Courtney), emprisonné en Russie dans des circonstances troubles.

      Quand John arrive au pays des oligarques, de la mafia et de la vodka, il découvre avec stupeur (façon de parler) que Jack travaille pour la CIA et qu'il tente de protéger un homme qui fera tomber un ministre corrompu. Évidemment, ça tourne mal. Et le tandem allie ses forces et ses méthodes pour foncer dans le tas, improviser et tuer les méchants.

      John Moore va probablement passer à l'histoire pour le réalisateur qui a tourné la plus longue course poursuite en voitures, pardon, en camions militaires, et la plus inintéressante. Il s'y détruit 1000 voitures stationnées et en mouvement. Au moins. J'ai peut-être oublié d'en compter quelques-unes.

      Quand l'interminable jeu d'autos tamponneuses se termine enfin, on ne perd rien pour attendre. À part quelques scènes père-fils sur le modèle «je t'aime moi non plus», le reste n'est que fusillades à l'arme automatique et autres gros calibres pour permettre au duo d'enchaîner les cascades les plus invraisemblables les unes que les autres. Sérieux, passer à travers autant de fenêtres sans coupures fait passer Houdini pour un amateur.

      Bon, on arrête les frais ici. On retrouve l'humour sarcastique propre à McClane et une tirade récurrente - «Je suis en vacances» - qui m'a fait penser que, oui, il est temps que McClane prenne des vacances prolongées ou, mieux, parte à la retraite.

      *
      Une belle journée pour crever. Genre: film d'action. Réalisateur: John Moore. Acteurs: Bruce Willis et Jai Courtney. Classement: 13 et plus. Durée: 1h38.

      On aime: le film est court.

      On n'aime pas: qu'on en soit rendu si bas.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires