Couples médiatiques: leur vision, leur couple

Maripier Morin et Brandon Prust... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRéCHETTE, lA PRESSE)

Agrandir

Maripier Morin et Brandon Prust

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRéCHETTE, lA PRESSE

Des personnalités artistiques qui vivent  une relation d'affaires avec leur conjoint  nous parlent de leur expérience.

Maripier Morin et Brandon Prust

La série documentaire Hockey Wives, qui a duré trois saisons, a fait de Maripier Morin et de Brandon Prust un des couples chouchous des Canadiens. «Je ne dirais pas que c'est Maripier l'animatrice et Brandon le joueur de hockey qui font que nous sommes un "power couple". Je dirais que c'est parce que nous sommes vraiment accessibles», dit la nouvelle mariée. L'animatrice de Face au mur à TVA ne croit pas qu'il faut beaucoup d'argent pour devenir un «power couple» aux yeux du public. «On vend peut-être du rêve, mais nous ne sommes pas aux États-Unis et nous n'avons pas les salaires des Beckham. Mon chum et moi sommes très terre à terre et prudents avec notre argent. Quand je nous comparais aux autres couples de la Ligue nationale, je trouvais que nous étions le couple de petits pauvres. Lorsqu'il [Brandon Prust] jouait à Montréal, on habitait dans un condo que j'avais loué: 900 pi2 à 1500 $ par mois. Mon chum n'a jamais conduit de voiture de luxe. Je ne porte jamais de vêtements de designer, à part quand je me paye la traite pour un gala. Je crois surtout que les gens s'associent à notre réalité, parce que nous sommes transparents», dit celle qui a créé son propre site web en novembre dernier. Son mari accrochera bientôt ses patins et le couple n'exclut pas l'idée de faire une émission de télé sur ses passions communes.

Brigitte Coutu et Ricardo Larrivée

Avec sa femme Brigitte Coutu, Ricardo Larrivée a bâti une entreprise qui comptera bientôt 200 employés. Selon eux, une des clés de la réussite de leur couple d'affaires est le respect. Ils partagent également les mêmes valeurs, notamment à propos de l'importance de la famille. Ils espèrent d'ailleurs qu'à leur retraite, ce sont leurs enfants qui prendront les rênes de Ricardo. Un autre aspect de leur succès est qu'ils ne marchent jamais dans les plates-bandes de l'autre, car leurs tâches de travail sont très bien définies: «On échangerait nos rôles et, je vous dis, l'entreprise n'aurait pas le succès qu'elle a», dit Brigitte Coutu, qui n'a jamais désiré être sous les projecteurs. «À la base, nous n'aimons pas faire les mêmes choses. Ce qui fait que nous ne sommes jamais en compétition; nous sommes toujours complémentaires», explique le chef, persuadé qu'il ne serait pas là où il est sans sa femme. Leur admiration mutuelle est palpable: «Au travail, c'est plus évident de voir dans quoi l'autre excelle, dit Ricardo. À la maison, on tient l'autre pour acquis, même si les soupers et les devoirs se font et que nous devrions avoir cette admiration pour les talents parentaux de l'autre. Alors que nous, au travail, ça nous saute au visage. Par exemple, Brigitte faisait un "pitch" la semaine dernière et je la trouvais tellement bonne.»

Fabienne Larouche et Michel Trudeau... (photo Jason Szenes, archives agence france-presse) - image 2.0

Agrandir

Fabienne Larouche et Michel Trudeau

photo Jason Szenes, archives agence france-presse

Fabienne Larouche et Michel Trudeau

Fabienne Larouche n'était pas certaine qu'elle voulait parler de son couple, même si elle travaille main dans la main avec son mari, Michel Trudeau, depuis une vingtaine d'années. «Je ne veux pas avoir l'air fleur bleue, je sais que les gens ne me voient pas comme ça», dit l'auteure et productrice, qui lance au détour d'une phrase que leur film fétiche est Le zèbre, adapté du roman d'Alexandre Jardin. Dès qu'elle a fondé sa maison Aetios, elle a demandé à son conjoint, alors psychologue, de travailler avec elle. Elle l'avoue, leur relation est fusionnelle et ils ont beaucoup de plaisir à créer des projets et à passer du temps ensemble. «Pour nous, ça fonctionne. Mais ça dépend de comment tu es comme être humain. Si tu as besoin de te retrouver seul de temps en temps, ce serait plus compliqué d'être dans notre situation. Il n'y a pas de place pour tromper l'autre dans notre couple parce que nous sommes toujours, toujours ensemble.» Ont-ils déjà pensé à ce qui arriverait s'ils se séparaient? «On ne va jamais se séparer. Ce n'est même pas une option dans nos têtes. On se pose plus comme question: si un des deux meurt en premier, qu'est-ce que l'autre va faire?», confie Fabienne Larouche.

Andrée Watters et Sylvain Cossette

Lorsque Andrée Watters a rencontré Sylvain Cossette il y a une décennie, elle possédait déjà sa maison de production. Elle a finalement délaissé son entreprise pour se consacrer à celle de son conjoint, S7 Productions. Elle produisait notamment les spectacles de son amoureux, en plus de développer la carrière d'artistes comme Ari Cui Cui. «C'est venu empiéter sur notre vie personnelle. La job est devenue plus importante que notre couple», dit la chanteuse et productrice. L'an dernier, ils se sont quittés, pour mieux se retrouver quelques mois plus tard. Aujourd'hui, plus question de travailler ensemble, sauf pour offrir des spectacles. «Avant notre séparation, il y avait aussi la pression d'être des personnalités publiques et l'impression qu'il fallait toujours renvoyer l'image d'un couple parfait. Tout est beau, tout va bien, on fait des unes de magazine, c'est extraordinaire! Le couple a vraiment une image forte. En se séparant, on l'a détruite, cette image-là. Aujourd'hui, si nous sommes ensemble, c'est parce que ça nous tente. On le fait pour nous», dit-elle.

Iohann Martin et Mitsou... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, archives LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Iohann Martin et Mitsou

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, archives LA PRESSE

Iohann Martin et Mitsou

Enfant de parents divorcés, Mitsou n'aurait jamais pensé vivre une relation aussi longue avec un homme: «J'ai la chance d'avoir rencontré quelqu'un d'exceptionnel avec qui j'ai envie d'évoluer», dit celle qui se considère comme une entrepreneure dans l'âme. Iohann Martin et elle étaient ensemble depuis six mois seulement lorsqu'ils ont décidé de créer Dazmo. Vingt ans plus tard, ils sont à la tête de quatre entreprises dans le domaine de la musique et de la production vidéo. En plus d'adorer être dans un couple d'affaires, la chanteuse et animatrice confie que cela solidifie un mariage à une époque où les personnes remettent rapidement leur couple en question: «Disons qu'il faut une très bonne raison pour rompre quand tu es aussi impliqué avec quelqu'un. Et franchement, j'apprécie cette stabilité et ce désir de construire une vie à deux», dit la mère de deux filles et d'une belle-fille.

Bianca Gervais et Sébastien Diaz

Lorsque Sébastien Diaz et Bianca Gervais ont créé le concept de l'émission Format familial pour Télé-Québec, ils n'avaient jamais travaillé ensemble. Depuis, et parce qu'ils aiment vraiment l'expérience, ils ont créé leur propre maison de production, Fait Maison, dans le but de poursuivre leur travail à deux. «Ça nous intéressait de prendre le contrôle et c'est rare que nous puissions faire ça dans notre métier, où l'incertitude règne. Et de prendre le contrôle ensemble, c'est assez idéal», dit l'animateur et réalisateur, qui considère sa femme comme sa meilleure amie. Puisque Bianca Gervais veut peaufiner ses compétences en production, elle est retournée sur les bancs d'école, à l'Institut national de l'image et du son (INIS). Les premiers projets de leur boîte de production devraient voir le jour dans les deux prochaines années. Le réalisateur de la websérie Terreur 404, dans laquelle joue «magnifiquement» sa femme, a pris goût à la fiction et il espère en réaliser d'autres, qui mettraient de nouveau en vedette sa douce moitié.

Marilou et Alexandre Champagne... (Photo François Roy, archives La Presse) - image 4.0

Agrandir

Marilou et Alexandre Champagne

Photo François Roy, archives La Presse

Marilou et Alexandre Champagne

Même s'ils ne sont plus ensemble et qu'Alexandre Champagne s'est retiré de 3 fois par jour, Marilou confie qu'elle réengagera son ex-conjoint comme photographe pour ses prochains livres et magazines: «Nous serons toujours des complices, pour le reste de nos vies. On se complète vraiment bien. Mes faiblesses sont ses forces, et vice versa.» L'entrepreneure est très fière d'avoir bâti cette entreprise avec lui et ne regrette pas d'avoir mis leur couple sous les projecteurs: «Avec 3 fois par jour, nous n'avons jamais réfléchi au marketing. On parlait de notre quotidien, mais c'était vraiment très inconscient si on a fait du capital de sympathie sur notre complicité.»

Louis-Philippe Rivard et Josée Boudreault

Lorsque Josée Boudreault a été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) à l'été 2016, elle a dû annuler bon nombre de ses conférences. Jusqu'au jour où son amoureux, Louis-Philippe Rivard, a décidé de les donner avec elle. «Seule, puisque je parle lentement, ç'aurait été bien pénible pour les gens de m'entendre», dit l'auteure de trois livres, dont Sois ta meilleure amie! Depuis plus d'un an, le couple sillonne le Québec et donne deux ou trois conférences par semaine, sur le thème de «Rebondir après l'épreuve». Les deux complices parlent avec enthousiasme de leur nouvelle vie, qui les pousse à travailler ensemble, chose qu'ils n'avaient pas faite dans les sept dernières années. «Je le regarde travailler et je le trouve tellement beau, fin et drôle», dit-elle. Son conjoint et scripteur ajoute: «Chaque conférence, je retombe amoureux d'elle.» Le couple est touché par l'accueil que le public lui réserve jour après jour. «Je sens que les gens sont heureux de voir que notre couple fonctionne, malgré l'AVC. Ça leur donne espoir», dit Louis-Philippe Rivard. Ceux qui se sont rencontrés à l'émission La belle et MacLeod sont également les auteurs et animateurs de la baladodiffusion Maintenant que les enfants sont couchés: «On aime ça, faire rire les gens, ça nous ressemble», dit Josée Boudreault.

Émily Begin et Guillaume Lemay-Thivierge... (Photo Graham Hughes, archives la presse canadienne) - image 5.0

Agrandir

Émily Begin et Guillaume Lemay-Thivierge

Photo Graham Hughes, archives la presse canadienne

Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thivierge

Guillaume Lemay-Thivierge et Luc-André Doucet ont créé les productions Atomas, notamment pour développer des projets théâtraux. Leur première création, Fais-toi une belle vie de François Chénier, permettra à Émily Bégin et à son amoureux de partir en tournée avec la famille l'été prochain: «C'est notre premier gros projet ensemble. Ça va nous permettre de partir avec notre enfant, ainsi que la fille de Guillaume, Charlie», explique la chanteuse. Le couple travaillerait à d'autres projets, dont des séries télé. «Nous avons aussi des projets à l'extérieur du milieu artistique. Par exemple, l'été passé, j'ai fait mon cours de parachutisme, donc maintenant je saute toute seule comme une grande fille. Ça aussi, c'est une passion que nous avons ensemble», dit Émily Bégin.

Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau

«Je pense que Jean-François et moi, nous incarnons un film de Walt Disney. On s'est rencontrés sur scène, dans une comédie musicale [Don Juan] où nos personnages tombaient amoureux. Puisque le public a assisté à ce début de relation, il a vite mis l'étiquette du couple parfait», explique Marie-Ève Janvier. Après avoir enregistré des albums et tourné ensemble, le couple a pris une pause professionnelle de son duo. «Je pourrais comparer ça à un jardin: nous nourrissions beaucoup notre duo de chanteurs, mais il y avait de la mauvaise herbe qui commençait à pousser dans notre couple», confie l'animatrice à Rythme FM. Marie-Ève Janvier affirme tout de même que l'idée de chanter avec son amoureux a été sa meilleure décision professionnelle et elle assure qu'ils retravailleront ensemble dans un avenir rapproché. «Je pense que même si un jour nous ne sommes plus ensemble, nous serions quand même capables de chanter ensemble. Parce que ç'a été notre grand défi de départager le couple et le duo, et nous y sommes arrivés», dit l'artiste.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer