Katy Perry pourra finalement racheter un couvent

Katy Perry... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Katy Perry

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

La chanteuse pop Katy Perry a remporté une féroce bataille juridique contre deux nonnes qui contestaient son achat d'un couvent à Los Angeles, même si les deux religieuses n'ont peut-être pas encore enterré la hache de guerre.

Un juge a invalidé mercredi la vente d'un ancien couvent du quartier bourgeois de Los Feliz à une restauratrice, ce qui ouvre la voie à la finalisation de son acquisition par la chanteuse de Roar et I Kissed a Girl, qui veut en faire sa nouvelle demeure.

Katy Perry, fille de pasteurs protestants, avait fait une transaction dans le but de racheter cette propriété (photo) avec l'Archidiocèse de Los Angeles.

La chanteuse pop Katy Perry a remporté une féroce bataille... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

PHOTO AP

Les deux nonnes, affirmant qu'elles avaient autorité pour vendre le couvent car il faisait partie des propriétés de leur ordre, en ont signé une autre avec une restauratrice, Dana Hollister.

Son avocat Randy Snyder envisage de faire appel et estime qu'elle a droit au remboursement de 100 000 dollars déjà versés sur le prix de 10 millions de dollars fixé avec les soeurs Rita Callahan et Catherine Rose Holzman.

Ces deux membres de l'Institut de Californie des Soeurs du Coeur Sacré et Immaculé de la Vierge Marie Bénie n'ont pas forcément dit leur dernier mot, d'après leur avocat, John Scholnick: «En ce qui me concerne, la partie n'est pas finie», a-t-il déclaré, cité par le Los Angeles Times.

L'archidiocèse avait porté plainte contre Mme Hollister le 19 juin. La vente à l'icône pop de 31 ans devrait rapporter quelque 15 millions de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer