2012-11-13 09:14:00.000

Parenthood - Season 3 : série confortable

Partager

Sur le même thème

 

Sonia Sarfati
La Presse

De saison en saison, on confirme que les Braverman de Parenthood sont LA famille télévisuelle à laquelle il est le plus facile de s'identifier. Leurs drames sont juste assez «plus gros» que les nôtres pour ne pas tomber dans «les gens heureux n'ont pas d'histoire».

Leurs excentricités demeurent dans des limites que les Pritchett/Dunphy de Modern Family n'hésitent pas à franchir (ce qui n'est pas un reproche, ni dans un cas ni dans l'autre!). Le fric ne déborde pas de leurs poches, comme chez les Walker de Brothers & Sisters. Et ils sont unis dans une normalité très vivante à laquelle il est plus facile (moins inquiétant?) de s'identifier que la mort qui hantait les Fisher de Six Feet Under.

Parenthood, on l'aura deviné, ne révolutionne rien, mais est une série confortable dont la force réside dans une qualité d'interprétation qui élève les textes et les situations - lesquels ne bousculent rien, mais sont le fruit d'un travail honnête et bien fait.

Cette troisième saison commence avec les effets des «bang!» physiques et émotifs survenus à la fin de la précédente. Résolution correcte des drames, puis en route pour de nouveaux!

Adam, l'aîné de la génération médiane de la famille, est aux prises avec la perte de son emploi et se laisse séduire par plusieurs sirènes - dont l'appel que lui lance son jeune frère Crosby, avec qui il s'embarque dans une aventure professionnelle... façon Crosby, quoi. Le charisme de Peter Krause aide ce fil dramatique sur lequel Adam aurait pu, entre d'autres mains, moins bien paraître. Chez Sarah, ce sont les hauts et les bas d'une relation dans laquelle le monsieur est plus jeune que sa belle et l'apprivoisement de l'absence - puisque sa fille adolescente a décidé de voler de ses propres ailes. Enfin, Joel et Julia rêvent d'un deuxième enfant, mais ce couple «parfait» frappera là son Waterloo.

Bref, du bonbon pour qui reconnaît au moins un peu de Braverman dans sa cellule familiale.

__________________________________________________________________________

* * *

PARENTHOOD 3. CRÉÉE PAR JASON KATIMS. AVEC PETER KRAUSE, MONICA POTTER, LAUREN GRAHAM ET MAE WHITMAN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer