• Accueil > 
  • Arts > 
  • Télévision 
  • > L'animateur Bill Maher s'excuse pour avoir employé un mot raciste sur les ondes 

L'animateur Bill Maher s'excuse pour avoir employé un mot raciste sur les ondes

Dans un communiqué publié samedi, Bill Maher a... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Dans un communiqué publié samedi, Bill Maher a écrit qu'il dormait toujours mal le vendredi quand il réfléchit sur ce qu'il aurait dû dire ou ne pas dire au cours de son émission.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LOS ANGELES

L'animateur Bill Maher a présenté des excuses, samedi, pour avoir prononcé une injure raciste pendant son émission diffusée en direct sur les ondes de la chaîne HBO, la veille.

Au cours d'un entretien avec le sénateur républicain Ben Sasse, du Nebraska, Maher s'est décrit comme un esclave de maison.

Ces propos ont été rapidement dénoncés.

La chaîne HBO a commenté que le terme employé était «complètement inexcusable et de mauvais goût». Elle a annoncé que ce segment de l'émission ne sera pas rediffusé.

Dans un communiqué publié samedi, Bill Maher a écrit qu'il dormait toujours mal le vendredi quand il réfléchit sur ce qu'il aurait dû dire ou ne pas dire au cours de son émission. «La nuit dernière a été particulièrement longue. Je regrette le choix du mot que j'ai employé dans le feu de la conversation. Ce mot est insultant et je regrette de l'avoir dit. Je suis très désolé.»

Au cours de l'entretien, le sénateur a plaisanté en disant qu'il aimerait bien recevoir une visite de l'animateur chez lui pour le voir travailler dans un champ. Maher a répliqué en employant un terme raciste.

Les spectateurs en studio ont négativement réagi, amenant l'animateur à les calmer. «C'est une blague», leur a-t-il lancé.

Plusieurs militants pour la défense des droits de la personne ont vertement critiqué Bill Maher. Al Sharpton est l'un de ceux-là.

«On ne peut lui passer cela sous silence uniquement parce que Bill Maher est un libéral et notre ami, a déclaré M. Sharpton pendant son émission de radio samedi. Il a eu tort et nous l'avons dénoncé. On ne peut pas permettre de laisser passer cela en disant que, dans le contexte, le mot était utilité de façon humoristique.»

Le sénateur Sasse s'est dit désolé de ne pas avoir critiqué l'animateur sur-le-champ.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer