Sam-Éloi Girard: conciliation travail-études sur le plateau

Sam-Éloi Girard... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Sam-Éloi Girard

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comment poursuivre sa scolarité lorsqu'on est un jeune acteur qui travaille à temps plein pour une série télé? La Presse s'est rendue sur le plateau de l'émission jeunesse Conseils de famille (diffusée à Télé-Québec), où le comédien Sam-Éloi Girard, qui incarne Clovis, le personnage principal, est accompagné chaque jour par un tuteur. Une exigence du producteur Louis Morissette.

Une vraie maison

Dans les vastes locaux situés à LaSalle qui abritent les décors permanents de l'émission Conseils de famille, on a parfois l'impression d'être dans une vraie maison, quand on se promène dans l'appartement des Blondin-Dupuis, cette famille joyeusement éclatée. On tourne aujourd'hui la scène de l'accouchement de Vicky (Catherine Trudeau), il y a un véritable bébé sur le plateau, et la fébrilité est à son comble pour les personnages. «Même si c'est cliché de le dire, nous sommes vraiment une famille», dit Pierre-François Legendre, qui joue Yves, le papa de ce clan reconstitué. «Chaque fois qu'il y a une nouvelle personne, on se fait un devoir d'être accueillants.»

Élève-acteur

Le décor ne prend qu'une partie des installations, qui renferment aussi une salle de maquillage, des bureaux, une cuisine, des entrepôts... ainsi que la petite salle de classe où Sam-Éloi Girard suit ses cours avec son tuteur, Joël Dumoulin. «Je trouve que c'est une belle initiative, dit la comédienne Catherine Trudeau. Je ne pense pas que ça pourrait se faire autrement. C'est le premier plateau de ce type que je vis. Je ne sais pas comment ça se passe sur d'autres productions qui ont des enfants acteurs, mais il faut leur donner la chance de jouer sans oublier la vraie vie. Il faut que Sam-Éloi soit outillé pour le reste de ses jours.»

Dans la scène tournée lors de notre visite,... (Photo André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Dans la scène tournée lors de notre visite, le couple formé des comédiens Catherine Trudeau et Pierre-François Legendre vient d'avoir un enfant.

Photo André Pichette, La Presse

Un horaire chargé

L'équipe de Conseils de famille travaille quatre jours par semaine, soit une journée de répétition et trois jours de tournage. «Pour moi, c'est la conciliation travail-famille, explique Pierre-François Legendre, père de deux enfants. Pour Sam-Éloi, c'est la conciliation travail-études.» Et c'est un horaire assez intense, puisque Sam-Éloi est le pivot de cette série télé, l'une des plus populaires de Télé-Québec. 

«C'est sûr que des fois, je dois l'avouer, je préfère tourner qu'aller à l'école. Ça fait déjà un an, et je sais que quand je vais retrouver la routine, ça va être difficile. Je n'ai pas hâte.»

«Même si ça fait huit ans que je suis dans le métier, poursuit-il. Mais, même si on a moins de temps, j'apprends plus vite.» Ses matières préférées? L'histoire et la science. «J'aime moins les maths. Mais ça commence à débloquer.»

Profession: tuteur

Joël Dumoulin est tuteur à temps plein depuis une vingtaine d'années, pour des particuliers, et il travaille sur les plateaux de tournage depuis l'an 2000. C'est un métier assez rare, explique-t-il, mais il a fait son nom. «Un tuteur doit être à l'écoute de ses élèves. Je dois apprendre à les connaître et trouver les bonnes méthodes.» 

Dans la petite salle de classe, il y a un panier de basketball, et Joël offre à Sam-Éloi des tirs pour chaque bonne réponse, quand il se montre moins motivé. Les deux ont développé une belle complicité. «Je suis tellement comblé, c'est parfait, confie Sam-Éloi. On n'a presque pas été en retard dans le programme.» Joël enseigne de deux à trois heures par jour à son élève et va lui faire les classes chez lui les jours où il ne travaille pas, tout en restant en contact avec sa «vraie» école, qu'il fréquente les mercredis.

Sam-Éloi Girard avec son tuteur, Joël Dumoulin... (Photo André Pichette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Sam-Éloi Girard avec son tuteur, Joël Dumoulin

Photo André Pichette, La Presse

«Il faut être aussi très près de leurs préoccupations d'ado. On les invite à devenir adultes plus rapidement que les autres et il faut les encadrer plus, car ça leur demande beaucoup.»

Il sait que dans d'autres productions, il n'y a pas toujours de tuteurs. «Parce que des fois, les parents sont gênés de le demander et ne veulent pas compromettre la carrière de leurs enfants. Ils ont tort, à mon avis.»

Profession: coach de jeu

Comme si ce n'était pas assez, Sam-Éloi bénéficie aussi des services d'un coach de jeu, puisqu'il est au coeur de toute l'intrigue de la série. Martin Tremblay a appris son métier sur les plateaux et il s'est «retrouvé à faire ça officiellement», raconte-t-il. Bref, il est spécialisé dans le coaching auprès des jeunes. «J'aide au niveau du jeu, bien dire le texte, l'interprétation. Je complète en quelque sorte le travail du réalisateur. Sam-Éloi est très professionnel, il connaît toujours ses textes. Ça paraît qu'il a de l'expérience.» 

Des collègues, un tuteur, un coach... Sam-Éloi est conscient d'être privilégié. «C'est juste une super belle équipe avec qui je me sens tellement bien, confie-t-il. Ils m'ont ouvert les bras et m'ont chouchouté. Je peux le dire si j'ai des malaises. C'est une grosse famille très mère poule!»

Un producteur papa

Pour Louis Morissette, dont la maison KOTV produit Conseils de famille, l'idée d'imposer une salle de classe sur le plateau de tournage est venue naturellement, d'autant plus qu'il connaît personnellement Sam-Éloi Girard et ses parents. «Il a tourné avec moi dans plusieurs projets. Quand Conseils de famille a commencé, c'était clair pour moi que les études devaient passer avant ça, que ce devait être très présent. Je lui ai dit: "Si tu n'es pas bon à l'école, ça ne marchera pas." Je l'aime comme si c'était mon garçon.» 

Enfin, il ne faut pas oublier non plus sa vie d'ado. «Ça peut être le fun, le métier d'acteur, mais il ne faut pas oublier d'être un enfant. Il aime jouer au hockey, faire du skate. Il faut trouver un équilibre entre son tuteur, l'école, le travail.» Il n'y a pas de règles particulières chez KOTV, dit-il, en ce qui concerne les enfants acteurs. «Mais j'ai des enfants et j'ai vraiment géré ça comme un père de famille, comme j'aurais voulu que ça se passe pour les miens.» Quant aux parents qui pourraient hésiter à faire la demande d'un tuteur pour ne pas nuire à la carrière de leurs enfants, sa réponse est catégorique: «Ils devraient ! Sur le plateau du film Le mirage, les enfants travaillaient aussi avec un tuteur, c'est ma seule autre expérience.»

______________________________________________________________________________

Conseils de famille, à Télé-Québec, du lundi au mercredi, 18 h 30.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer