Entrevue de Céline Dion à TVA: six moments forts

Un mois après les funérailles de René Angélil,... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Un mois après les funérailles de René Angélil, Céline Dion a fait son retour sur la scène du Colosseum au Caesars Palace à Las Vegas.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entrevue que Céline Dion a accordée à TVA a fait couler beaucoup d'encre, ces dernières semaines. Que retient-on finalement des confidences de la chanteuse à l'animatrice Marie-Claude Barrette? Voici les moments forts de cette émission spéciale.

LA MORT DE RENÉ

«Mon mari ne m'appelait presque plus parce qu'il ne m'entendait plus et il avait beaucoup de difficulté à parler. Mais la veille [de sa disparition], j'étais sur scène et il m'a appelée vers 7h30: "Je voudrais te souhaiter un bon spectacle et te dire que je t'aime"», a expliqué Céline Dion en début d'entrevue. La chanteuse a ensuite raconté qu'après la représentation, elle n'avait pas été dans la chambre de René, puisqu'il dormait. D'après le coroner, il serait mort au petit matin.

LA BASILIQUE NOTRE-DAME DE MONTRÉAL

Les funérailles de René Angélil ont eu lieu à la basilique Notre-Dame de Montréal, là où il s'était marié avec Céline Dion, en 1994. «J'ai décidé de m'engager à la vie et à la mort, dans cette union. [...] Pour moi, les funérailles, c'était une continuation du mariage», explique la chanteuse en entrevue à TVA. Plusieurs détails des funérailles faisaient écho à leur mariage, pour en quelque sorte boucler la boucle. Ainsi, René Angélil portait le même complet. La nièce et le neveu de Céline Dion qui étaient respectivement leur bouquetière et leur page au mariage ont ouvert le cortège funéraire.

LES ENFANTS

Lorsque son père s'est éteint, René-Charles n'a pas voulu voir le corps de René Angélil: «Il voulait garder le souvenir vivant de son père», confie Céline. Elle lui a ensuite suggéré de faire un discours aux funérailles, «ta dernière chance de parler à ton père». Pour les jumeaux, elle a utilisé le film d'animation Up pour leur expliquer où reposait maintenant leur papa. Depuis la mort de René, les jumeaux couchent tous les soirs avec elle: «Ça m'aide plus qu'eux», avoue-t-elle. Avant de s'endormir, ils disent à leur père à quel point ils l'aiment.

LES DEUILS

Marie-Claude Barrette a lu un passage de la biographie de Céline Dion écrite par Georges-Hébert Germain: «Je sais que je vais mourir à petit feu, parce que je risque d'assister à la mort de tous ceux que j'aime. Je suis la plus jeune, je risque de les perdre un à un. Je serai comme une marguerite qu'on aura effeuillée. Ces personnes sont mes pétales.» Sur ce, Céline Dion a ajouté: «Oui, c'est un peu mourir à petit feu. Mais en même temps, il ne faut pas oublier quelque chose que je n'ai peut-être pas cité. Mourir à petit feu en prenant le meilleur de vous tous.»

RETOUR SUR SCÈNE

La chanteuse dit pleurer plus sur la scène que chez elle, «parce qu'à la maison, j'ai vraiment l'impression d'avoir le coeur de mon support émotionnel». Un mois après les funérailles de René Angélil, Céline Dion a fait son retour sur la scène du Colosseum au Caesars Palace à Las Vegas, où elle continue de donner des représentations. « Quand j'arrive sur scène et que je sens l'émotion sur scène, je sens parfois qu'ils veulent me dire: "Céline, on est avec toi." Mais je dois vous dire que je les sens un peu fragilisés. Parce qu'ils se disent: "Je ne sais pas comment elle fait." Je sens que c'est ça qu'ils pensent», a expliqué Céline Dion à Marie-Claude Barrette.

L'AVENIR

«J'ai encore la passion d'être sur scène», dit Céline Dion. Elle ne manque d'ailleurs pas de projets. En plus de sa tournée européenne et canadienne, elle travaille sur un album en français et un autre en anglais. Celui dans la langue de Molière sortira à la fin du mois d'août et le premier extrait, Encore un soir signé Jean-Jacques Goldman, paraîtra à la fin du mois de mai. La chanteuse rêve aussi de jouer la comédie: «Ça fait très longtemps qu'on parle de cinéma. Là, en ce moment, ce n'est pas le temps. Et moi, je pense que je vais être une bonne vieille actrice. Je pense que je vais être mieux plus tard. Je n'ai pas le visage cinématographique, cute, français. [...] Je veux faire du cinéma dans 15 ans.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Richard Therrien | Solide Céline

    Richard Therrien

    Solide Céline

    Pour sa première entrevue en français depuis la mort de son mari, Céline Dion a paru en contrôle, jamais désarçonnée, sans épanchement, mercredi soir... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer