La liste de Guy Jodoin

Cette semaine, Guy Jodoin nous livre ses coups de... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Cette semaine, Guy Jodoin nous livre ses coups de coeur culturels.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la barre du gala Artis le 24 avril prochain, Guy Jodoin prendra un été sabbatique pour la première fois depuis la fin de sa participation à l'émission estivale Sucré salé.

Un moment de répit et de lecture avant de monter sur les planches du Théâtre Jean-Duceppe en décembre dans Nos femmes, une pièce d'Éric Assous mise en scène par Michel Poirier.

Entre-temps, Guy Jodoin devra poursuivre sa préparation en vue du gala Artis. «La ligne directrice que je me donne, c'est d'animer dans l'émotion. J'aime quand c'est à la fois touchant, drôle et malaisant», dit l'animateur, qu'on pourra voir dans la seconde saison de Karl et Max, actuellement en préproduction.

Livre: Un phare sur ma route de Richard Langlois (éditions Marcel Broquet)

«Il s'agit d'un livre sur la santé mentale écrit par un copain que je connais depuis 27 ans. Il a fait une psychose et, à partir de ce moment-là, il s'est mis à s'intéresser à la santé mentale. C'est en écrivant des livres qu'il a réglé ses problèmes. J'ai d'ailleurs signé sa préface. Je trouve ça très beau, la manière dont il aide les gens.»

Musique: Jean Leloup

«Pour l'ensemble de son oeuvre. J'aime les artistes qui sortent de l'ordinaire. J'adore ce gars-là, car il fait ses propres traces. J'écoute surtout la chanson-titre de l'album À Paradis City

Cinéma: La passion d'Augustine de Léa Pool

«Deux de mes amis d'enfance, François Tremblay (producteur) et Daniel Poisson (directeur de casting), ont travaillé sur ce projet: ça me plaît doublement! J'avais deux tantes religieuses et, en voyant le film, c'est comme si je comprenais un peu plus une partie de leur vie. Les performances des actrices sont époustouflantes! C'est un film populaire avec une signature de film d'auteur. On a réussi un coup de maître!

Théâtre: Encore une fois, si vous permettez

«J'ai beaucoup ri au cours de la soirée, mais, en même temps, je suis ressorti ému. Guylaine devenait vraiment le personnage et a interprété un beau duo avec Henri Chassé. Je l'ai appelée le lendemain pour la féliciter. En plus, j'ai la chance de travailler cette année avec le metteur en scène Michel Poirier, qui a fait un beau boulot.» Chez Duceppe jusqu'au 14 mai.

Série: Lilyhammer

«J'ai beaucoup aimé les personnages de cette "dramédie". On y suit un mafioso de New York, un mix d'Al Pacino et Fred Caillou, qui doit disparaître, car sa vie est en danger. Il décide de partir pour la Norvège, à Lillehammer. Il sème la corruption dans ce petit village où tout le monde porte un chandail de laine avec broderie de caribou. C'est le genre de projet dans lequel j'aurais aimé jouer!» Sur Netflix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer